Tag "Bande dessinée"

L’innocence dans le viseur

Dans Kent State, Derf Backderf détaille ce qui a conduit, le 4 mai 1970, à la mort de quatre étudiants abattus par la Garde nationale sur le campus d’une université de l’Ohio lors d’une manifestation contre la guerre du Vietnam. Chez Çà et là. Au moment où les divisions n’ont jamais été aussi importantes entre les citoyens américains et que les manifestations sont émaillées de violences et de morts avec

La Dernière rose de l’Été de Lucas Harari

Après l’obscurité et la froideur des thermes de Vals en Suisse, cadre de son précédent album L’Aimant, Lucas Harari inonde de soleil les pages de son nouvel opus. Direction la Côte d’Azur, les décapotables et les fiestas : mais ne nous y trompons pas, l’étrange et l’inquiétant ne sont pas loin. Les disparitions s’enchaînent sur la Côte tandis que notre héros, un aspirant écrivain, est troublé par une jeune voisine aux prises

Carbone et Silicium de Mathieu Bablet

L’humanité est parvenue à créer deux intelligences artificielles « fortes », proches de l’être humain, sensibles et en connexion directe avec le réseau mondial. Unies par un lien puissant, elles vont se battre pour survivre sur une Terre de plus en plus hostile pour les hommes comme pour les machines. Après la dystopie spatiale claustrophobe Shangri-la, le talentueux Mathieu Bablet ouvre les perspectives en nous faisant traverser les âges et la planète

Tanz ! de Maurane Mazars

Fin des années 50, Uli s’ennuie parmi les pionniers de la danse contemporaine de l’université Folkwang à Essen. Il ne rêve que de comédies musicales et s’envole pour New York, alors en pleine effervescence politique. Lui qui ne vit que pour l’amour et la fantaisie passe pour frivole et désinvolte, mais il se dévoilera bientôt en même temps qu’il apprendra à mieux se connaître. Un récit touchant, sensuel, dont les

Marche ou rêve

Luke Healy raconte dans Americana son périple le long du Pacific Crest Trail : une expérience initiatique sur les chemins d’une Amérique fantasmée. Chez Casterman. Le Pacific Crest Trail, un parcours de 4 280 km la long de la Côte ouest états-unienne, entre le Mexique et le Canada, est un véritable défi pour tous les amateurs de trekking. Luke Healy n’a pourtant rien d’un sportif endurci : il est plus habitué à sa

Sortir des enfers

Fresque humaine bouleversante dans sa noirceur comme dans ses instants de grâce, L’Accident de chasse de David L.Carlsonet Landis Blair est la grande claque de cette rentrée. Chez Sonatine. On se souvient de la fascination et de l’émoi suscités par la sortie il y a trois ans de Moi ce que j’aime c’est les monstres d’Emil Ferris, illustre inconnue récompensée par le Prix du meilleur album à Angoulême. La lecture

Nous étions les ennemis de George Takei et Harmony Becker

Après Pearl Harbor, le gouvernement américain décide d’interner dans des camps militarisés tous les japonais vivant aux États-Unis mais aussi ceux des secondes et troisièmes générations, au motif de la lutte contre de présumés ennemis intérieurs. L’acteur américaine d’origine japonaise George Takei a subi cet épisode méconnu de l’Histoire, et en livre un récit à hauteur d’enfant, éclairé par les échanges avec ses parents des années plus tard. Un récit

Cursus fin du monde de Robin Cousin

Une bande d’étudiants se retrouve pour une soirée déguisée. Thème : la fin du monde. L’occasion de discussions passionnées sur l’avenir incertain de l’humanité, et sur la façon de réveiller la société. Robin Cousin revêt à nouveau sa casquette de futurologue éclairé de la bande dessinée avec ce petit album en forme de débat social et scientifique, où chaque personnage représente un pan de la population. On vous conseille de prolonger votre

Le Serment des lampions de Ryan Andrews

Le Serment des lampions débute comme une revisite des Goonies ou de Stranger things, avec ces gamins juchés sur leur vélo partant à l’aventure. Déterminés à découvrir où vont les lampions qu’ils déposent sur la rivière à chaque équinoxe d’été, Nathaniel et Ben vont explorer un monde merveilleux et étrange et faire des rencontres qui le seront tout autant. Voici un très bel album, servi par un univers riche et

Ouvre les yeux

Beau, troublant, malin, L’Éveil lance un appel : réveillez-vous. Même si l’illusion proposée par Vincent Zabus et Thomas Campi est plus que séduisante. Chez Delcourt. Dès la première case, on ne peut pas le rater : il y a un monstre au-dessus de Bruxelles, à moins qu’il n’existe que dans l’esprit d’Arthur, angoissé permanent toujours persuadé qu’une catastrophe est imminente. Il n’empêche, ces traces de pas géantes, ces griffures sur les murs