Tag "Bande dessinée"

Les Vermeilles de Camille Jourdy

Pour échapper à sa famille, la petite Jo s’enfonce dans la forêt et rencontre un peuple paisible de lutins et d’animaux anthropomorphes. En les aidant à délivrer leurs semblables capturés par l’ignoble empereur Matou, elle trouvera un écho à sa propre histoire familiale. Avec le crayon de couleur comme arme d’émerveillement massif, Camille Jourdy offre plus qu’une vaste mignonnerie : un récit d’initiation où l’on ne se lasse jamais de tourner les

Retrouver l’harmonie

Penss et les plis du monde de Jérémie Moreau, nous emmène en pleine Préhistoire, où le jeune et rêveur Penss tentera de dompter la nature et ses réticences à se lier à d’autres être humains dans un monde aussi beau qu’impitoyable. Chez Delcourt. Un excellent conteur est capable de nous emporter quel que soit le sujet, le lieu, le personnage de son histoire. Jérémie Moreau est de ceux-là : après le récit

Mécanique céleste de Merwan

Suite à un conflit apocalyptique, la France de 2068 est revenue à l’état sauvage. Pan, paisible communauté vivant de l’agriculture et de la récupération, est menacée par celle de Fortuna, plus évoluée. Une seule solution pour éviter l’annexion : les défier à la Mécanique céleste, une variante du jeu de la balle au camp qui réserve bien des surprises à Aster, jeune pillarde débrouillarde, Juba le téméraire ou le loyal Wallis. Très

Dédales de Charles Burns

Premier tome d’une nouvelle série après sa trilogie Toxic parue entre 2010 et 2014, Dédales nous plonge à nouveau dans les méandres des univers mutants de Charles Burns. On y assiste à la naissance d’une attraction étrange entre Laurie et Brian, jeune artiste traversé par des images monstrueuses et charnelles. Les scènes des films de série Z qu’il adore se superposent à la réalité dans ce premier tome où l’on

Visa Transit volume 1 de Nicolas de Crécy

Eté 86, Nicolas de Crécy et son cousin ont 20 ans, lisent de la poésie, rêvent d’aventures et récupèrent une Citroën Visa pourrie : autant dire les conditions parfaites pour tracer la route aussi loin que la vielle guimbarde saura les porter. Visa Transit fait l’éloge de la lenteur et de la route, Kerouac sans le jazz et les stimulants mais avec le plein de mots, d’images (et de diesel) pour des

Traits d’unions

© A. Mébarki Passé sans transition du fantastique au récit historique, de la fiction au réel, Vincent Bailly fourmille de projets et d’activités. Avec Tristan Thil au scénario, le dessinateur s’empare actuellement du passé industriel de Longwy, sa cité d’adoption, et sa fibre sociale le conduit chaque semaine à donner des cours en prison. Les autres, c’était le foot et lui, le dessin. « Taiseux » (c’est lui qui le dit) ascendant

Grandeur de l’innocence

Le don de l’auteur berlinois Mikael Ross pour évoquer l’enfance et la différence avec une intelligence sensible s’exprime à nouveau dans Apprendre à tomber, son dernier album chez Sarbacane. Aux côtés de Nicolas Wouters, Mikael Ross a signé Les Pieds dans le béton, où des amis d’enfance affrontent la distance qui les sépare de leur adolescence, puis Totem, l’aventure sauvage et onirique d’un jeune scout face à lui-même et à ses semblables.

Morveuse de Rebecca Rosen

Le petit éditeur bruxellois publie la première bande-dessinée de Rebecca Rosen, autrice canadienne installée en Belgique. Morveuse est l’histoire d’une jeune fille qui n’arrive jamais tout à fait à devenir celle que les autres voudraient qu’elle soit : sa mère dépressive, ses professeurs et les étudiants de son école d’art, même ses nouvelles copines militantes féministes sont loin d’être une voie vers l’épanouissement. Toutes les couleurs de la névrose sont dans Morveuse,

Les Indes fourbes d’Ayroles et de Guarnido

Le scénariste de Black Sad et le dessinateur de De Cape et de crocs livrent un grand récit picaresque en images reprenant Le Buscón, les aventures espagnoles du vaurien don Pablos de Ségovie, publié en 1626. C’est ici son parcours suite à son départ pour les Amériques qu’imaginent les deux auteurs. Pour trouver la fortune, le misérable se lance sur les traces de l’Eldorado, et utilisera la tromperie, et uniquement

Karoo de Bézian

Saul Karoo est le script-doctor le plus en vue d’Hollywood : selon Jay Cromwell, producteur immensément détestable, il a le don de transformer les échecs en succès. Alcoolique notoire, inapte à la vie en société et à des relations normales avec son fils et son ex-femme, il fait une rencontre inattendue qui sera pour lui l’occasion de trouver le chemin de la rédemption. Bézian réussit parfaitement à adapter le génial roman de