Tag "Bande dessinée"

Joyeuse jungle

Simon Hureau transforme le jardinage amateur en véritable aventure : dans L’Oasis, petite genèse d’un jardin biodivers, il raconte sa démarche instinctive en harmonie totale avec la nature. Chez Dargaud. Mais oui, cette couverture est très jolie. Et toutes ces couleurs délicates, ces croquis d’insectes et de plantes innombrables qui parsèment chaque page ou presque ! L’Oasis, c’est effectivement un petit bonheur graphique au trait et aux teintes simples et élégants, mais c’est aussi

Destin foudroyé

AlexWInker1©Olivier Despicht Avec Un Travail comme un autre, publié chez Sarbacane, Alex W.Inker dépasse son statut de jeune auteur prometteur. En plus d’un remarquable travail graphique, à la fois riche et limpide, l’auteur livre une tragédie à la dimension prométhéenne située en pleine Grande Dépression. En 2019, Alexandre Windendaële, plus connu sous le pseudonyme d’Alex W.Inker, décroche le Grand prix de la critique au festival d’Angoulême pour Servir le peuple.

Tragédie à l’américaine

Fabien Nury et Brüno posent un regard sans concessions sur la vie, la mort et la légende du sniper américain Chris Kyle dans L’Homme qui tua Chris Kyle. Chez Dargaud. C’est un fait divers pas comme les autres qui marqua l’actualité du 2 février 2013 dans le comté d’Erath, au Texas : l’assassinat de Chris Kyle, le sniper aux 255 victimes dont les « exploits » en Irak ont été immortalisés par Clint Eastwood

Tu seras une femme

Dans Pucelle, Florence Dupré-Latour raconte une enfance où les tabous et le poids de la tradition pèsent lourdement sur sa découverte de la sexualité et de son statut de femme. Le tout avec un humour dévastateur. Chez Dargaud. L’auteure nous avait déjà chamboulés en 2016 avec l’incomparable Cruelle, récit aussi drôle que terrifiant où la petite Florence écharpait à qui mieux mieux les animaux qui lui passaient entre les mains.

Sombre parade

Dans Freak parade, Fabrice Colin et Joëlle Jolivet opèrent une plongée dérangeante dans les coulisses du film de Tod Browning et dans l’usine à rêves et à cauchemars hollywoodienne. Chez Denoël. Sorti en 1932, Freaks, plus connu en France sous le titre La Monstrueuse parade, est un film unique en son genre dans l’histoire du cinéma, devenu aujourd’hui aussi culte que son accueil public et critique fut désastreux. Une notoriété

Tragédie-sur-mer

© DR La journaliste Inès Léraud, qui enquête depuis des années sur les maladies environnementales et l’industrie agro-alimentaire, s’est associée au dessinateur Pierre Van Hove et à la Revue Dessinée pour publier en 2019 Algues vertes, qui revient sur les drames et les dissimulations liées à la pollution des plages bretonnes. Inès Léraud est devenue journaliste suite aux soucis de santé rencontrés par sa mère, dus à un empoisonnement au

L’enfer en couleurs

Un Printemps à Tchernobyl d’Emmanuel Lepage est probablement l’album le plus troublant du reporter-dessinateur. On ressort de sa lecture émerveillé par les contrastes inattendus d’un coin de campagne bouleversé par les marques d’un mal invisible. Chez Futuropolis. La diffusion il y a tout juste un an de la magistrale mini-série Chernobyl, produite par HBO, a rappelé au plus grand nombre les origines de l’une des plus grandes catastrophes du XXe

Leur nature colonisée

Futuropolis en association avec la revue XXI publie Payer la terre, le dernier reportage de Joe Sacco, le maître américain de la BD documentaire. Une plongée en profondeur dans le Grand Nord canadien aux côtés d’autochtones défendant leur culture et leurs terres. Joe Sacco s’est fait connaître par ses reportages dans les territoires palestiniens (Palestine, Gaza 1956) ou à Sarajevo (The Fixer). Avec Payer la terre, c’est à une guerre

Le prix du pouvoir

Sarkozy/Kadhafi, réalisé par un collectif de journalistes et le dessinateur Thierry Chavant pour la Revue dessinée, est le récit de la collusion puis de la guerre entre un président français et un dictateur. Troussé comme un polar, basé sur des faits sidérants. Derrière le face-à-face de la couverture et du titre de Sarkozy/Kadhafi, une multitude de visages se dévoile : intermédiaires véreux, ministres, industriels de l’énergie et de l’armement, figures sombres du

Second printemps

En 2002, l’ouvrage d’un mangaka méconnu au Japon fait de lui un phénomène en France : Quartier lointain de Jirô Taniguchi conquiert les cœurs et les esprits par son atmosphère et son histoire de retour en enfance. Chez Casterman. Lorsque Jirô Taniguchi disparaît le 11 février 2017, l’émotion est au moins aussi forte au Japon que pour de nombreux lecteurs français : son œuvre sensible, faite de ces « petits riens » qui donnent de la