Tag "Avenir"

Aide-soignant : un métier d’avenir

Si vous êtes tenté par le métier d’aide-soignant, c’est le moment de réagir. Le nombre de places pour se former est en forte progression, dans la région. Mais attention, il faut s’inscrire avant le 10 juin. À la rentrée 2021-2022, 50 % de places supplémentaires pour se former au métier d’aide-soignant seront disponibles en Grand Est, soit 1 000 places supplémentaires toutes voies de formation confondues. Cette augmentation de l’offre de formation vise à :

« Moselle, terre d’histoire, terre d’avenir » : la Moselle mise en pespective

L’U4 à Uckange / © CAUE L’ouvrage Moselle, terre d’histoire, terre d’avenir met à l’honneur et en perspective les richesses patrimoniales et architecturales du Département de la Moselle. Riche de 600 illustrations, ce beau livre invite le lecteur à se retourner sur les traces du passé et à regarder le présent, pour mieux construire l’avenir. Moselle, terre d’histoire, terre d’avenir (paru aux Éditions G. Klopp) ravira assurément les amoureux de la Moselle,

Le Plan régional Jeunes

La crise les fragilisant plus particulièrement, la Région a choisi de développer un dispositif visant à aider les jeunes dans leur orientation, leur formation et dans la construction de leur avenir, à travers notamment le Plan régional Jeunes. Parmi les mesures phares : la prise en charge des frais et indemnités de stages en entreprises pendant 6 mois, soit un engagement de 3 000 € sur 6 mois pour un jeune, la création d’un

Vivement Noël !

© Illustration : Fabien Veançon De quoi demain sera-t-il fait ? Qui sait ce que l’avenir nous réserve ? Il y a quelques années, ces questions simples s’apparentaient, en France tout du moins, à du pessimisme ou à une forme de spleen existentiel. Elles concernaient une minorité, sans cesse croissante, qui craignait pour sa propre situation, car vivant dans la matrice de l’angoisse quotidienne objective, la précarité. Elles étaient le

Roulez jeunesse !

© Droits réservés J’aime les jeunes. Ou plutôt, j’aime la jeunesse. Pas par nostalgie d’un temps définitivement révolu. J’ai passé l’âge… J’aime la jeunesse pour ses potentialités et ses fougues à venir, annonciatrices d’un enthousiasme à faire. Je l’aime quand elle s’intéresse au monde et lève le nez de ses écrans. Je l’aime, quand elle interpelle et cherche à se projeter dans l’avenir, démontant, sans cynisme, les mécanismes d’une société