Tag "Agriculture"

L’agriculture bio progresse

© DR Dans le cadre de son plan « agriculture bio », la Wallonie ambitionne d’atteindre la barre des 2.000 exploitations agricoles certifiées bio fin 2020 et une part de 18 % de la surface agricole utile consacrée à ce type d’agriculture. Le dernier bilan va dans le bon sens à en croire les données de l’ASBL BioWallonie. En 2018, l’agriculture biologique a affiché une croissance de 7 % du nombre de fermes certifiées

Département et agriculture : destins croisés

©CD54 Cette année encore, le conseil départemental a offert une magnifique vitrine au Made in Meurthe-et-Moselle lors du Salon de l’agriculture 2019. De plus en plus nombreux, les producteurs meurthe-et-mosellans tiennent fermement leur rang au sein du Grand Est. Confiserie Aux Portes d’Or (Essey-les-Nancy, nouveau), Brasserie des Papi’lles (Anthelupt), Vins des Côtes de Toul, Don Juliac – Jarville-la-Malgrange (nouveau), Maison Boulanger (Allain), Ô Maribelle : Glaces paysannes (Ochey), VegaFruits & Fous de terroirs (Saint-Nicolas-de-Port),

Association Mets Fermiers : Circuits courts en réseau

Association Mets Fermiers © DR Sept agriculteurs de la Communauté de communes du Haut-chemin-Pays de Pange ont fondé l’association Mets fermiers afin de mettre en place un point de vente de produits locaux. Dès l’automne 2019, ils s’installeront au sein d’un local de 600 m² dans la commune d’Ogy-Montoy-Flanville : « C’est plus avantageux de se regrouper en collectif pour la vente directe, et c’est attractif pour les clients de trouver plusieurs produits

Moselle : Aides à l’emploi dans l’agriculture

© DR Donner un coup de pouce aux agriculteurs tout en favorisant le retour à l’emploi de personnes au RSA, c’est l’ambition du Contrat initiative emploi initié par le Conseil départemental de la Moselle. Il y a 30 000 bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active) en Moselle. Afin de favoriser leur retour à l’emploi, le Conseil départemental multiplie les actions. En fin d’année dernière, Patrick Weiten, le président du Département

Grand Est : Mauvais temps pour les sangliers

© DR Pour préserver le territoire de la peste porcine africaine (et d’une catastrophe économie et sociale), un dispositif de crise a été activé tant au niveau national que local dans la Région Grand Est. Afin de réduire le risque de propagation de la maladie, une clôture longue de 26,6 km, fixe et enfouie dans le sol, a également été mise en place, depuis le 21 janvier le long les départements

Le Domaine de la Voie lactée : Richesses du vivant

© DR Après la production de lait de jument et la vente de chevaux pour l’attelage et la selle depuis 1989, le Domaine de la Voie lactée se lance en 2012 dans la production et la vente directe de cosmétiques bio issus du lait de jument : masques, sérums, lait raffermissant et démaquillant ou encore savons. « Il existait une vraie demande pour des cosmétiques sains issus de ce produit si particulier, explique

Grand Est : 6 millions pour les agriculteurs

© DR Lors du salon Agrimax qui s’est tenu à Metz, Jean Rottner, le président de la Région, a annoncé un plan de soutien de 6 millions d’euros à l’attention des agriculteurs les plus en difficulté, suite à la sécheresse exceptionnelle et sans précédent sur le territoire du Grand Est. « La filière élevage se voit contrainte de puiser dans son stock de foin sans pouvoir le reconstituer avant l’année prochaine.

Wallonie : Les écrevisses américaines

© DR David Perez L’écrevisse pieds rouges, espèce indigène d’écrevisse qui vit dans certains cours d’eau de Wallonie (entre autres) se fait de plus en plus rare. Notamment, car elle doit composer avec d’autres espèces comme l’écrevisse de Californie qui lui refile des maladies mortelles et se montre autrement plus dynamique en matière de reproduction. Et comme si ça ne suffisait pas, voilà que débarque l’écrevisse de Louisiane. Une présence

Metz : la Grande Ferme atterrit à Frescaty

© 123RF « Dans le cadre de la politique agricole périurbaine et de la création d’un agrobiopôle sur le Plateau de Frescaty (près de Metz), Jean-Luc Bohl, Président de Metz Métropole, signe aujourd’hui un protocole d’accord avec l’association Fermes d’Avenir, filiale du Groupe SOS, pour l’installation d’une Grande Ferme », explique Metz Métropole, dans un communiqué daté du 24 mai. Créée en 2013, Fermes d’Avenir, filiale du Groupe SOS, acteur national de

Agriculture : Rottner s’émeut

1,1 milliard d’euros. C’est le montant annoncé par le gouvernement pour développer l’agriculture bio, dans les 5 ans à venir. Objectif : faire passer de 6,5 % à 15 % la surface agricole cultivée en bio. Pour financer cette ambition, le gouvernement a, notamment, opéré un transfert dans les aides de la PAC (Politique Agricole Commune). Pour faire court, 4,2 % ont été prélevés dans l’enveloppe du premier pilier (les aides à la production) pour être