(© Diane Sagnier)

MARLY JAZZ FESTIVAL DU 12 AU 15 MAI 2016

Entre les mouvements chaloupés de la bossa nova et le balancement du jazz, Stacey Kent est l’une des plus belles voix de la musique populaire américaine, sublimant compositions originales et standards internationaux.

Après des études littéraires et musicales entre les États-Unis et la Grande-Bretagne, où elle rencontre le saxophoniste Jim Tomlinson, qui deviendra son compagnon dans la vie, sur scène et en studio, Stacey Kent sort son premier album en 1997, Close your eyes. Six ans plus tard, elle est récompensée par un Grammy pour The Boy next door. Sa discographie alterne entre compositions originales et reprises de standards, à l’image de son album Breakfast on the morning train en 2007. En 2010, elle enregistre un disque entièrement en français, Raconte moi..., où elle réinterprète des textes de Benjamin Biolay, Michel Jonasz, ou encore Antonio Carlos Jobim. Les chansons de Cole Porter, Fred Astaire, Bob Thiele ou Serge Gainsbourg renaissent au son de sa voix chaude et posée, aux côtés de textes écrits par Tomlinson ou encore le poète Kazuo Ishiguro. Son amour pour la musique brésilienne prend une place importante dans son parcours. Après lui avoir rendu hommage en 2013 avec The Changing lights, où elle manie un portugais parfait, elle réalise un rêve en collaborant avec le guitariste brésilien Roberto Menescal. Les deux artistes se vouent une admiration réciproque, qui prend forme sur Tenderly, sorti l’an dernier. L’occasion de revisiter les standards du Great American songbook, répertoire réunissant le patrimoine de la musique populaire américaine, au son de la guitare bossa de Menescal, musicien nourri par le jazz depuis ses débuts. Une union sacrée tout en maîtrise et en délicatesse pour les deux musiciens, où la complicité artistique et humaine transparaît à chaque minute. Une nouvelle étape dans le parcours de cette vocaliste dont la technique irréprochable est sublimée par l’émotion qui, en sa présence, s’élève dans l’air en douces volutes.

Vendredi 13 mai au NEC de Marly, en seconde partie de soirée

marlyjazzfestival.com