SORTIE LE 29 MAI

Les stars de la musique et les biopics, c’est une affaire qui roule. La dernière en date n’est autre que le fantasque Elton John, qui succède sur les écrans à Freddie Mercury. Rocketman après Bohemian Rhapsody. Taron Egerton après Rami Malek. Avec une différence notable : pas de playback cette fois !

Rocketman après Bohemian Rhapsody. Elton John a lui aussi droit à son film, quelques mois seulement après Freddie Mercury, qui a permis récemment à Rami Malek de rafler l’Oscar du meilleur acteur. Pour mémoire, les deux Britanniques s’étaient produits sur la scène du Live Aid de Wembley, en 1985, qui constitue le clou du long-métrage signé Bryan Singer, appelé à prendre les commandes de Rocketman avant d’être écarté du projet, au profit de Dexter Fletcher, suite à des accusations d’agressions sexuelles. C’est dire si ces deux projets sont liés. Six ans après ce concert mythique, Mercury, atteint du sida, avait tiré sa révérence, tandis que son compatriote, qui partageait avec lui le goût de l’exubérance et des hommes, allait finir par devenir le fer de lance de la lutte contre cette maladie.

L’homme aux tenues et lunettes extravagantes, engagé depuis 2018 dans une tournée d’adieux digne de sa boulimie artistique (lire autre texte), apparaît à l’écran sous les traits de Taron Egerton. Adoubé par la légende de la pop, ce dernier a frappé les esprits en interprétant à ses côtés le tube Tiny Dancer (1971), lors d’une soirée post-Oscars organisée le 24 février dernier par le musicien Ce garçon timide est devenu une bête de scène, en tuant l’homme qu’il était pour devenir celui qu’il voulait être.virtuose. Le comédien de 29 ans, révélé par la saga Kingsman, ne se contente pas de devenir Elton John pour les besoins du cinéma, il interprète aussi son répertoire. Exit donc le playback, qui avait rendu un fier service à Rami Malek, incapable de rivaliser avec la puissance vocale de Mercury. Cela dit, Egerton a dû prendre des cours de chant pour se rapprocher des performances de son modèle [qui a approuvé le film et son casting], lequel a été impressionné par sa prestation, comme l’a révélé Giles Martin, producteur musical de Rocketman. Dexter Fletcher, qui en est à son 3e biopic, après Eddie the Eaggle (2016) et… Bohemian Rhapsody – sur lequel il a travaillé en tant que monteur et producteur délégué – s’est lui aussi montré élogieux.

Rocketman couvre une grande partie de la carrière de Reginald Kenneth Dwight, en s’attardant sur cette période charnière où ce garçon timide est devenu une bête de scène, en tuant l’homme qu’il était pour devenir celui qu’il voulait être, pour reprendre une des répliques de la bande-annonce. On retrouve également dans ce drame biographique quelques rouages importants dans l’univers de la star, à commencer par Bernie Taupin, joué par Jamie Bell (Billie Elliott), son parolier de longue date, à qui il ne manque pas de rendre hommage dans son ultime tour de chant. Mais aussi John Reid, son agent, campé par Richard Madden (Game of Thrones), et sa mère Sheila, disparue en 2017, portée par l’actrice Bryce Dallas Howard (Jurassic World). Une mère avec laquelle les relations ont longtemps été houleuses et qui a déshérité son fils malgré leur réconciliation.


L’ultime tournée

L’artiste aux 300 millions de disques vendus en avait fait l’annonce début 2018 : il ferait ses adieux à la scène [mais continuera à produire de la musique] dans une tournée mondiale de 300 dates sur 5 continents, prévue pour s’achever en 2020. Débuté le 8 septembre dernier à Allentown aux Etats-Unis, le Farewell Yellow Brick Road passe en revue les plus grands succès du Britannique, âgé de 72 ans. Un voyage à travers le temps de plus de deux heures comprenant notamment Someone Saved My Life Tonight, où il revient sur sa tentative de suicide, ou encore Your Song, sorti en 1970, une des plus belles chansons de tous les temps selon le magazine Rolling Stone. Sans oublier Candle In The Wind, qu’il avait ré-enregistrée et modifiée en 1997 pour rendre hommage à son amie disparue Lady Diana. Ses fans pourront aller l’applaudir cette année en France, où il se produira dans plusieurs villes en juin : Lille (18), Paris (20), Bordeaux (22) et Nîmes (23). Un retour dans la capitale est également programmé le 10 octobre 2020. À bon entendeur…