(© Björn Hickmann)
Le Théâtre national de la Sarre à Sarrebruck va vivre au rythme des opéras d’ici au mois de janvier 2016, avec notamment le célèbre Don Giovanni de Mozart. La France sera aussi à l’honneur à travers deux concerts du Nouvel An.

Le Théâtre national de la Sarre s’apprête à accueillir de la belle visite lors des prochaines semaines, sous le signe de l’opéra. Avec deux œuvres au programme et neuf représentations, Mozart est l’invité qui prendra le plus de place. L’institution sarrebruckoise accueillera entre autres son chef d’œuvre Don Giovanni (17 et 25 décembre ; 9 et 27 janvier 2016), un drame joyeux qui met en scène la grandeur et la décadence d’un séducteur sans scrupules. On oscille entre le tragique et le grotesque, le sublime et le dérisoire dans cette création spirituelle et charnelle décrite par Richard Wagner comme « l’opéra des opéras », et qui sera joué en italien, avec des sous-titres allemands et français. Mozart sera aussi présent à travers La Flûte enchantée, toujours aussi universelle et fascinante. Un conte magique et divertissant profondément ancré dans la tradition du théâtre populaire (les 5, 23, 25 et 27 décembre et les 22 et 30 janvier 2016).
Giuseppe Verdi figure parmi les autres invités de marque. Il investira les lieux avec son Bal masqué, présenté en langue italienne avec des surtitres en français (9 décembre; 10 janvier 2016). Un mélodrame qui nous replonge dans la Suède de 1792 et l’assassinat du roi Gustave III lors d’un bal masqué…
Changement d’ambiance radical avec le Platée de Jean-Philippe Rameau, livré en français avec surtitres en allemand (16, 22 et 30 janvier 2016). Constituée d’un prologue et de trois actes, cette comédie lyrique est considérée comme un bijou de l’opéra baroque français. Une comédie mordante qui fut qualifiée de « ballet bouffon » à sa création.
On reste en France avec les deux concerts du Nouvel An, les 1er et 3 janvier, dont le programme sera résolument tourné vers la patrie de Molière, avec notamment des pièces d’Offenbach, Saint-Saëns et Berlioz pour démarrer 2016.

Renseignements sur www.staatstheater.saarland