« Au cours des huit mois ou presque qui s’annonçaient, j’allais visiter cinq des pays les plus récents du globe : le Turkménistan, le Kazakhstan, le Tadjikistan, le Kirghizisthan et l’Ouzbékistan. À la dissolution de l’Union Soviétique en 1991, ces pays devinrent pour la première fois dans l’histoire, des États indépendants. Depuis, nous n’avons pas beaucoup entendu parler d’eux », écrit Erika Fatland alors dans l’avion qui depuis Istanbul, l’emmène au Turkménistan. Ce livre, c’est le récit de son voyage dans cette partie du monde où vivent 65 millions d’habitants. À la croisée du récit de voyage et du reportage, l’auteure raconte son périple et ses rencontres. Elle qui confie être avant tout animée par la curiosité et le gout de l’aventure, a assurément fait le plein d’émotions et d’informations. On apprend plein de choses avec ce livre qui est également très plaisant à lire. Norvégienne, Erika Fatland qui est polyglotte (elle parle russe, ce qui aide assurément dans ces contrées), est anthropologue et écrivain. Quelques photos illustrent son propos.