(©DR)

Avec la sortie l’an dernier d’Into the silence d’ Avishai Cohen, le prestigieux label de jazz ECM confirme qu’il a du nez pour repérer les trompettistes de talent (Kenny Wheeler, Arve Henriksen, Nils Petter Molvaer).

On ne parle pas de son homonyme, chauve et contrebassiste, avec lequel le trompettiste barbu est souvent confondu. Lui s’est fait connaître sur scène d’histoire de famille (The Three Cohens) en trio diabolique (avec Omer Avitai et Nasheet Waits) ou comme sideman de luxe (avec la chanteuse israélienne Keren Ann) et s’ouvre, on l’espère, à une plus grande notoriété avec ce disque à la beauté enivrante qui confirme sa filiation avec Miles Davis, notamment l’évocatrice B.O. d’Ascenseur pour l’échafaud de Louis Malle.

Avec une économie de notes jamais prétexte à des langueurs monotones, on plonge corps et âme « à l’intérieur du silence ». L’élégance d’ Avishai Cohen sera assurément prolongée par son quartet composé de Yonathan Avishai au piano, Yoni Zelnik à la basse et Nasheet Waits à la batterie.

Le 3 mai à l’Opderschmelz de Dudelange
www.opderschmelz.lu