© SLTS

Alors qu’elle gère déjà SLTS (Société Lorraine de Traitement de Surfaces), une entreprise spécialisée, entre autres, dans le thermolaquage, Elfrieda Sylvie Blasczak reprend la société Applications VEL, en 2012, pour créer la Société Lorraine de Cataphorèse Technique (SLCT) qui a pour métier le traitement de surface des métaux, tout particulièrement par cataphorèse (un bain liquide anti-corrosion). Cette reprise est notamment motivée par le fait qu’Applications VEL est l’un des principaux clients et fournisseurs de SLTS. « L’ambition est alors de consolider et de développer les deux entreprises, SLTS et SLCT, en capitalisant sur leur savoir-faire et leurs complémentarités », explique la présidente. La démarche est judicieuse. Entre 2013, première année d’exercice, et 2018, la SLCT a vu son chiffre d’affaires passé de 2,8 à 6,2 millions d’euros. L’entreprise emploie 49 personnes dans ses ateliers de 16 000 m2 situés à Fontoy. « 800 000 euros d’investissement ont été réalisés afin de moderniser les équipements mais également pour améliorer sans cesse les conditions de travail des ouvriers et réduire l’impact de l’entreprise sur le plan environnemental », précise la dirigeante.  La SLCT travaille essentiellement pour des clients de l’industrie automobile comme la Sovab. Elle traite certaines pièces de carrosserie du Master Renault et a une grosse activité dans la pièce de rechange, toujours du Master. SLCT traite ces pièces, les conditionne et les expédie en région parisienne d’où elles sont exportées dans le monde entier. Lauréate du Trophée Grand-est des Femmes de l’économie en 2015, Elfrieda Sylvie Blasczak travaille aujourd’hui en étroite collaboration avec son fils, Jérémie Furlan, qui assurera la relève familiale.