(©DR)

« En 2030, la France comptera 20 millions de personnes âgés de plus de 60 ans. En Lorraine, ils seront plus de 700 000 soit 220 000 de plus qu’en 2008. En d’autres termes, un Lorrain sur trois sera dans cette catégorie d’âge, contre un sur cinq actuellement. Le nombre des personnes de plus de 80 ans sera ainsi doublé d’ici 2040. L’enjeu est donc primordial pour la Lorraine », souligne le Conseil régional de Lorraine, sur son site internet. Autant dire que les seniors offrent du potentiel sur le plan économique. Début octobre, le Conseil Régional de Lorraine a donc lancé le Comité Stratégique de Filière Régional (CSFR) de la Silver économie (économie du vieillissement) ainsi qu’un cluster régional franco-allemand, à l’Hôtel de Région à Metz, en présence de Laurence Rossignol, secrétaire d’état chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, et de Elke Ferner, secrétaire d’état parlementaire auprès du Ministre fédéral des Personnes Agées en Allemagne. Pour rappel, l’Allemagne connait un vieillissement de sa population plus important qu’en France. Le rôle du CSFR est de structurer les acteurs de la filière Silver économie et de créer une dynamique au niveau régional. L’objectif est de mettre en oeuvre des actions concrètes pour développer un ensemble de solutions innovantes permettant de prolonger l’autonomie des personnes âgées et favoriser leur maintien à domicile. Six axes clés ont été identifiés : prévenir la perte d’autonomie, développer l’économie et innover, développer une offre en matière de tourisme, améliorer la formation, structurer la filière, enfin, mettre en place un cluster franco-allemand. Ce dernier qui regroupera des acteurs sarrois et lorrains de la silver économie mais aussi des usagers, le monde médico-social, des entreprises, l’université et des institutionnels, a pour objet d’optimiser le déploiement de solutions concrètes et innovantes (notamment portées par les nouvelles technologies) sur ce marché qui offre un vivier de 10 000 emplois en Lorraine d’ici 5 ans.