© Gérard Christ

Au sein de la maison familiale à Boulange, Séfora Bouanani entend depuis ses plus jeunes années résonner les musiques jazz et soul, celles qui font le bonheur de parents mélomanes, qui transmettent leur passion à leurs enfants. Étudiante en musicologie à Metz et aux conservatoires de Metz et d’Esch-sur-Alzette, Séfora, chanteuse et violoniste, commence à multiplier les concerts notamment dans des concours ou dans le cadre de Moselle Incroyables Talents, où cette année son frère Iliane, 10 ans, chanteur, batteur et guitariste, se produisait également. Son concert aux côtés d’Emily Loizeau à Bataville en 2016 aura aussi constitué un moment décisif. « Je ferai de la musique mon métier quoi qu’il arrive, indique la jeune femme de 21 ans. J’aimerais enseigner, ouvrir une école de musique. » Très éclectique, ses références vocales vont « de Dalida à Etta James en passant par Gainsbourg et Michael Jackson », et au violon elle affectionne croiser cultures orientales et occidentales. Avec un groupe d’amis de l’université, Séfora fonde le label associatif les Dix doigts de la main, composé de musiciens qui jouent les uns pour les autres, s’enregistrent et mettent en ligne leurs projets. « Pour avancer, il est important de s’ouvrir à tout et de se soutenir, ça permet de savoir qui on est et de concrétiser ses envies ».

Instagram : sefora_bouanani