© DR

Le Land de Sarre a décidé d’augmenter le budget consacré aux investissements dans le domaine du tourisme qui est devenu un pilier économique important de la région.

La Ministre de l’économie de la Sarre, Anke Rehlinger, a annoncé un important coup de pouce du gouvernement régional au secteur du tourisme. D’ici 2020, le budget annuel alloué à ce secteur devrait atteindre six millions d’euros contre 3,5 millions en 2018. Il ne s’agit pas forcément de créer de nouveaux sites mais surtout de renforcer l’attractivité de ceux déjà existant. Les investissements devraient se concentrer en particulier sur le domaine du tourisme vert car c’est ce que recherchent de nombreux visiteurs en Sarre. Il s’agit par exemple d’améliorer les accès aux sentiers premium de randonnée mais aussi de développer les infrastructures des espaces de plein-air qui attirent les familles en Sarre. L’un des meilleurs exemples est le lac du Bostalsee dans le nord de la région qui avec sa plage, son espace pour pratiquer les loisirs nautiques, son camping, l’installation d’un hôtel de luxe et d’un centre Center Parc connaît depuis quelques années un boom de fréquentation. Cependant, les villes devraient également profiter de l’augmentation de budget. C’est par exemple le cas de la capitale sarroise Sarrebruck et de son jardin franco-allemand. Situé tout près de la frontière avec la Moselle, ce parc attire le week-end aussi de nombreux frontaliers. Le soutien financier de la région devrait permettre d’y financer de nouvelles aires de jeux pour les enfants ainsi que des espaces dédiés aux pique-niques. Dans une région encore très portée par l’industrie, surtout le secteur automobile qui connaît des difficultés en ce moment avec la crise du diesel, le tourisme est devenu au cours des dernières années un secteur clé de l’économie. Selon le Ministère de l’économie sarrois, il a rapporté l’an dernier des recettes fiscales de près de 100 millions d’euros. Il participe également à créer des emplois puisque près de 33 000 postes sont rattachés au tourisme.