Voici L’Histoire du marchand de bonbons qui disparut sous la pluie : il se nomme Miguel et vit en Espagne au plus fort des attentats de l’ETA. Joyeux et insouciant, il doit trouver un emploi plus lucratif et va devenir un « txakurra », garde du corps improvisé pour les nombreuses personnalités ayant besoin d’une protection dans ce climat de guerre invisible. Un choix aux conséquences irrémédiables sur sa personnalité, son couple et sa santé mentale. Le crayon de couleur de Judith Vanistendael apporte beaucoup de profondeur et de nuances à l’album, à l’image de son scénario.