© CD57

Au Château de Malbrouck, la seconde édition du Festival BD renouvelle la proposition d’un rendez-vous festif et familial autour des univers d’une cinquantaine d’auteurs, ponctué de rencontres et d’animations.

L’an dernier, pour la première édition d’un Festival de bande dessinée au Château de Malbrouck présenté par le Département de la Moselle, l’objectif était double : proposer un rendez-vous inédit centré sur la bande dessinée à l’échelle du département, et ainsi valoriser le site du Château de Malbrouck. Cadre exceptionnel et original pour un tel événement, ce dernier aura attiré à la fois passionnés et curieux, avec 5 500 visiteurs sur trois jours l’an passé. « Il fallait attiser la curiosité, celle des passionnés comme du grand public, et le pari est réussi, indique l’organisation. Visiter Malbrouck à l’occasion du Festival, c’est comme concrétiser les images que l’on découvre en ouvrant un album de bande dessinée : ce plaisir, intergénérationnel, est prolongé par celui du partage et de la transmission. »

Le Festival affirme en effet une identité particulière : place à la bande dessinée grand public, aux mondes fantastiques, au rêve, au divertissement, parfois mâtiné d’Histoire. Parmi la cinquantaine d’auteurs présents, on retrouve des auteurs de comics, des artistes de toute génération et des figures de la bande dessinée franco-belge. Ainsi, l’exposition Les 70 ans du Journal Tintin : la saga des jours heureux constitue un événement majeur du Festival, pendant lequel il sera possible de rencontrer d’éminents artistes et auteurs liés à cette publication emblématique. Au sein du Village du livre au cœur du Château, les auteurs seront disponibles pour des dédicaces, participeront à des rencontres tandis que des animations émailleront les trois journées afin de renforcer l’immersion dans l’enceinte d’un château toujours habité par le merveilleux.

Du 8 au 10 juin au Château de Malbrouck à Manderen

www.festivalbd.moselle.fr


Tintin super-héros

© Pierre Heckler-RL

Après Jack Kirby et l’exposition Les Héros dessinés, de la guerre de Troie à la Guerre des étoiles en 2017, c’est au tour du Journal Tintin, publication-phare de l’école franco-belge et de la ligne claire entre 1946 et 1988 d’être à l’honneur lors du Festival BD. L’exposition Les 70 ans du Journal Tintin : la saga des jours heureux permettra de retrouver notamment Hergé, Edgar P.Jacobs, Uderzo et Goscinny, Hermann, Jacques Martin, Tibet ou encore Bob De Moor, quelques-uns des artistes les plus connus qui se sont succédés entre ses pages avec Tintin, Blake et Mortimer, Oumpah-pah, Comanche, Alix, Ric Hochet… plus de 200 planches et couvertures seront présentées au sein d’une exposition qui s’attache à rendre compte, à travers la bande dessinée, de l’évolution de la société au sortir de la Seconde Guerre mondiale au sein de divers espaces thématiques. De l’aviation à l’automobile, de l’espace en passant par les valeurs véhiculées par le sport ou la vision de l’homme moderne de l’époque, c’est une plongée en images et en cases qui sera proposée tout au long du Festival, ponctuée de rencontres avec des auteurs faisant partie de son histoire.

Jusqu’au 30 novembre au Château de Malbrouck


Héros incarnés

© CD57

Pour parfaire l’ambiance fantasmagorique du festival, des troupes de cosplayeurs et de reconstituteurs se produiront. Aux côtés des super-héros sera présente la French Garnison de la 501ème Légion, frange hexagonale de ce collectif mondial reproduisant incarnant les troupes impériales de la saga Star wars. Ces derniers assureront également jeux de tir et séances photo. L’association Guerre et Chevalerie, spécialisée dans la période moyenâgeuse, proposera des démonstrations et combats chorégraphiés ainsi qu’un atelier où les enfants pourront essayer armes et armures. Des scènes de la Rome antique seront également reproduites, tandis qu’un concours sur Facebook permettra de gagner des nuitées au sein de campements napoléoniens, romains et une soirée chez les Vikings organisées par des passionnés ouverts aux échanges et aux explications.

 


Parole aux auteurs

© Johan De Moor

Le Festival sera aussi l’occasion d’entendre plusieurs auteurs invités à l’occasion de conférences et de tables-rondes au Château de Malbrouck. La première, prenant pour sujet le dessin de presse, aura lieu samedi à 14h30 en présence de Johan de Moor, fils de Bob de Moor et lui-même auteur ayant débuté comme dessinateur de presse pour le quotidien bruxellois Le Soir. Suivra à 15h15 une rencontre avec les auteurs de l’ouvrage La Grande aventure du journal Tintin (1946-1988) qui reviendra, des prémisses jusqu’à l’arrêt de la publication, sur l’histoire de ce périodique emblématique pour les bédéphiles, à l’honneur dans l’exposition visible au Château de Malbrouck. À noter que la conférence aura lieu une seconde fois le lendemain à la même heure. Dimanche à 14h30, c’est l’italien Davide Fabbri qui tiendra une conférence sur son travail. Il a travaillé pour Dark horse et DC Comics sur la série Agents de l’Empire ainsi que sur le personnage de Batman. Il a aussi réalisé chez Glénat les trois premiers livres d’une série sur le Débarquement de 1944. Des rencontres courtes d’une demi-heure environ seront également organisées tout au long du week-end en compagnie des auteurs invités. À suivre dans le programme du Festival.

www.festivalbd.moselle.fr


Place de la BD

© CD57

Centre névralgique du Festival, le Village du livre au cœur du Château permettra, en plus d’aller à la rencontre des auteurs présents en dédicace, de combler le collectionneur comme le simple curieux, les amateurs de longue date comme les plus jeunes. Sous les chapiteaux installés dans les espaces extérieurs, objets de collection, planches originales, sérigraphies, goodies seront disponibles à la vente tandis que lalibrairie partenaire proposera une sélection d’albums. Le Village sera aussi le lieu d’animations destinées au jeune public assurées par des compagnies et des associations de passionnés (voir par ailleurs) et également le point de départ d’une chasse au trésor.

Vendredi de 16h à 22h, samedi et dimanche de 10h à 18h

 


Classe internationale

François Corteggiani © DR

La bande dessinée franco-belge sera éminemment représentée lors du Festival BD. On y remarquera la présence de Johan de Moor, fils de Bob de Moor, figure du Journal Tintin, qui rejoint son père aux Studios Hergé au début des années 80. Par la suite, Gaspard de la Nuit, La Vache ou plus récemment le Dernier livre de la Jungle, en parallèle à son activité de dessinateur de presse, lui permettent d’affirmer un style affranchi des canons du genre.

François Corteggiani a été l’un des scénaristes et dessinateurs du personnage de Pif avant de participer à des séries comme Yakuza ou De Silence et de sang. Il a repris le scénario de la Jeunesse de Blueberry et d’Alix et Lefranc de Jacques Martin et signé Sybilline avec André Taymans, le papa de Caroline Baldwin, également présent sur le festival. Notons également la présence de Franck Margerin, figure des magazines Métal Hurlant et Fluide Glacial et de la BD à deux roues avec ses personnages de Lucien, Manu ou Momo, et de Serge Ernst, ancien de Spirou et du Journal Tintin, multi-récompensé pour sa série Boule à zéro aux côtés de Zidrou.

 


Le prix de la liberté

Canottiere-Lorena © DR

Le Festival accueillera l’auteur Lorena Canottiere, lauréate du Grand prix Artémisia de la bande dessinée féminine en 2018 pour son album Verdad, disponible en français chez Ici même. Celui-ci suit le parcours d’une fillette de huit ans, éprise de liberté, au sein d’une communauté anarchiste en pleine Guerre d’Espagne. L’éditeur Coconino press publie en 2011 son premier album, Oche, où deux adolescents italiens rencontrent un jeune immigré clandestin, ex-enfant soldat. Lorena Canottiere s’est aussi fait connaître par ses publications dans des magazines tels qu’Internazionale, Corrierino, Mondo Naif ou La Lettura de Corriere della Sera, ainsi que comme illustratrice pour des maisons d’édition italiennes et pour le théâtre, la publicité et l’industrie musicale.

 

 


Univers sans frontières

davide-fabbri © DR

Plusieurs auteurs internationaux seront présents durant le Festival, et parmi eux des artisans du comics tels que Kevin West, dessinateur de couvertures (un exercice particulier où le talent graphique s’exprime pleinement) pour Marvel et DC et créateur d’Angel Falling, un récent projet personnel avec Mark Mc Kenna, lui aussi présent au Festival ; ce dernier a également travaillé pour les deux éditeurs américains sur des séries telles que The X-Men, Spiderman ou Justice League. Le français Stéphane Roux pour Marvel, DC et Semic, le britannique Dylan Teague pour les magazines Judge Dredd magazine et Doctor Who magazine sont deux autres spécialistes des « covers ». L’américain Tom Yeates apprécie quant à lui les adaptations de héros légendaires comme Zorro, La Créature du marais, Conan ou Tarzan dans un style rappelant celui de l’age d’or des années 70. L’italien Davide Fabbri a travaillé pour Dark horse et DC Comics sur Star wars et Batman, ainsi que pour Glénat avec les trois premiers livres d’une série sur le Débarquement de 1944. Parmi ses apôtres du comics se glisse un autre italien : la légende du dessin Tanino Liberatore, dont le très trash RanXerox fit des ravages au début des années 80.


À fond la case

Rallye Journal Tintin © DR

 

La BD se lancera sur les routes avec un Rallye BD rassemblant des véhicules, voitures et motos, visibles dans différentes séries de bande dessinée et pilotés par des passionnés de tout horizon. Un rassemblement de belles mécaniques et d’amoureux du Neuvième art qui partira de Metz avant l’arrivée prévue au Château, à l’issue de laquelle un concours de ressemblance sera organisé pour récompenser le véhicule le plus proche d’une création de bande dessinée.

Dimanche 10 juin, départ à 9h de la Place de la Préfecture à Metz

Arrêt prévu au centre-ville de Thionville entre 10h et 11h

Arrivée au Château de Malbrouck pour 12h30