Tu tueras le Père, premier thriller de Sandrone Dazieri inaugure la toute jeune collection La Bête Noire des éditions Robert Laffont. L’auteur italien nous offre une intrigue palpitante portée par des personnages attachants et une plume aiguisée.

Luca Maugeri a disparu, sa mère gît, décapitée, au fond d’un ravin non loin de Rome. Le père du petit garçon est immédiatement soupçonné puis arrêté. Ça paraît trop simple. Le commissaire Colomba Caselli sent que quelque chose ne va pas mais elle n’est plus en service et elle n’est même pas sure de vouloir poursuivre sa carrière dans la police après le Désastre. Son supérieur, le commissaire Rovere lui demande quand même d’enquêter et de consulter Dante Torre, « spécialiste » des enlèvements d’enfants. Dante, surnommé « l’enfant du silo » a lui-même été kidnappé quand il était enfant et a connu l’enfer de la séquestration pendant onze ans. Depuis, il est claustrophobe, paranoïaque et accroc au Xanax. Colomba peut-elle vraiment le croire lorsqu’il affirme reconnaître dans ce crime la signature du Père, son ancien geôlier que la police croit mort après l’évasion miraculeuse de Dante ? Mais à force de fouiller, le duo improbable révèle une affaire aux ramifications complexes marquée par d’autres crimes et enlèvements d’enfants. Le lecteur s’enfonce avec une joie non dissimulée dans les méandres de cette drôle d’affaire. On s’attache à ces deux personnages atypiques qui se soutiennent mutuellement et trouvent la force, malgré leur traumatisme respectif et l’incrédulité générale, de se battre pour retrouver Luca. Le dénouement se dessine au fil des pages mais le roman maintient la tension et le suspense jusqu’au dernier chapitre. La collection de La Bête Noire des éditions Robert Laffont commence très fort avec ce premier thriller et compte déjà deux nouveaux titres, Les Fauves d’Ingrid Desjours et Tout le monde te haïra d’Alexis Aubenque. Affaire à suivre sans la moindre hésitation !