(© Kevin Davies)

Ludovic Navarre alias Saint-Germain, icône de la « French touch » au début des années 2000 avec sa musique entre jazz et électro, avait disparu des écrans radar depuis une décennie et son dernier album Tourist, sorti sur le fameux label Blue Note. Après quelques années de galère et une remise en question artistique qui l’a amené à explorer d’autres univers que celui du jazz, on le retrouve plongé dans la musique malienne avec un album éponyme sorti en octobre.
Ce troisième opus du francilien, nimbé par les sonorités des koras, des balafons et des n’gonis, est le fruit d’un subtil mélange entre sonorités électroniques et acoustiques, pour un album tout en atmosphères envoûtantes. Pour son retour, Saint-Germain a fait appel à deux grandes voix de la musique malienne, Zoumana Téréta et Nahawa Doumbia, ainsi qu’au bluesman texan Lightnin’ Hopkins sur le titre Real blues. Un virage maîtrisé qui lui ouvre la voie vers un nouveau départ.


Le 27 novembre à la Rockhal d’Esch-sur-Alzette.
www.rockhal.lu