Remington a vingt ans, elle est en cavale. Elle ne sait plus d’où elle vient ni où elle va. Dans son sac, un Beretta à six coups. Problème, il ne reste que trois balles dans le chargeur. Et elle ne se souvient pas où pourraient être logées les trois balles qui manquent. Sur sa route, elle rencontre Fédor, un vieil homme solitaire. Elle veut rejoindre l’Italie. Il lui propose de l’emmener dans sa vieille 2CV, un bout de route pour lequel il demande juste « un peu d’affection ». Remington s’embarque alors pour un périple improbable dont chaque étape va progressivement lever le voile sur son passé et sur celui du vieil homme. Les kilomètres défilent et les souvenirs remontent à la surface. La vérité se dévoile et les masques tombent sur ces deux êtres en marge. Jusqu’à faire ressurgir les souvenirs cannibales qui l’ont conduite sur la route…. Tout cela est écrit sur un rythme vif, enragé, brutal parfois. Remington est le premier roman de Baptiste Gourden, 29 ans. La nuit, il est ouvreur au Théâtre du Rond-Point ou veilleur de nuit dans un hôtel. Le jour, il est scénariste et réalisateur. Il finalise actuellement l’adaptation de sa nouvelle Elle s’appelait Baby (prix du Jeune Écrivain francophone 2017).

Aux éd. Albin Michel