C’est le message que la radio mosellane a tenu à faire passer via une campagne d’affichage sur les bus de la métropole messine et sur les réseaux sociaux. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce média « associatif et atypique » avec son directeur Cédric Rouillon.

Cédric Rouillon directeur RCF Jerico Moselle

RCF Jerico Moselle a lancé une campagne de communication. Démarche dont elle est peu friande. Doit-on s’inquiéter ? 

Non, tout va bien. Lors d’échanges au sein du Conseil d’administration, il nous a semblé important de travailler notre notoriété car l’image que d’aucuns peuvent avoir sur la radio est peut-être faussé. Oui, RCF Jerico Moselle est une radio chrétienne qui parle bien évidemment de religion. Mais c’est aussi « bien plus que ce que vous croyez » pour reprendre notre slogan tant par son ouverture sur le monde que par la diversité et la qualité de ses programmes. Y compris musicaux d’ailleurs, nous passons du chant lyrique mais aussi du folk, du rock, du jazz… Nous sommes une radio de proximité attentive à créer du lien.

Combien d’auditeurs comptez-vous ?

Les sondages coûtants chers, nous n’avons pas le nez rivé sur les audiences. Nous savons qu’environ 125.000 auditeurs nous écoutent au minimum une fois tous les 15 jours. Ils résident majoritairement sur l’axe Metz-Thionville. Mais il est possible de nous écouter également en Moselle-Est puisque nous disposons de 5 fréquences sur le territoire. L’un de nos chantiers consiste précisément à augmenter notre audience dans l’Est mosellan, en nous appuyant sur le réseau de l’église et des « ambassadeurs » locaux. 

RCF Jerico Moselle est une association qui accueille de nombreux bénévoles. Combien sont-ils et quelles sont leurs missions ? 

La radio a quelques salariés (5 Équivalent Temps Plein) pour une cinquantaine de bénévoles. Autant dire qu’ils ont un rôle déterminant et qu’ils font la richesse de nos programmes. C’est notre mine d’or. Ce sont des gens passionnés, désireux de partager leurs passions avec le plus grand nombre. Certains s’impliquent au sein de la radio, depuis des dizaines d’années. Une grande fidélité qui caractérise également les salariés qui, pour la plupart, ont commencé par le bénévolat. Nous accueillons aussi volontiers des stagiaires, tout au long de l’année, notamment de futurs journalistes. Nous sommes comme une école de journalisme à ciel ouvert et leur confions volontiers des responsabilités.

Vous l’avez souligné votre grille des programmes est très riche avec des émissions musicales, politiques, religieuses, culturelles, d’informations…. L’une des particularités de vos programmes, c’est également la place accordée aux formats longs. Pourquoi ce choix ? 

Certaines de nos émissions, notamment politiques, durent effectivement 45 minutes. Il nous semble important de se donner le temps de penser, de partager, d’analyser pour mieux comprendre et apprécier le monde. Ces formats étaient jugés un peu ringards, il y a encore peu de temps mais avec les podcasts, ils sont au contraire, aujourd’hui, très modernes. Tout comme l’est d’ailleurs également notre modèle économique puisque la radio, associative, fonctionne grâce aux dons qu’elle reçoit.  

Comment comptez-vous mesurer l’impact de votre campagne d’affichage, faute de sondages ? 

Nous espérons que cela se reflètera dans les chiffres du sondage annuel. Mais pour être sincère, cette campagne a déjà, en partie, tenu ses promesses puisqu’elle a créé une réelle émulation au sein de toute l’équipe de bénévoles. C’est un premier bénéfice qui n’a pas de prix.

Propos recueillis par Fabrice Barbian


Le réseau RCF

RCF pour Radio Chrétienne Francophone, est un réseau national qui rassemble plus de 60 radios et 270 fréquences réparties sur l’ensemble de la France et en Belgique. RCF accompagne tous les jours, 600.000 auditeurs. Pour son financement, elle bénéficie du Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique (FSER) qui représente de 5 à 30 % du budget (selon les radios), ainsi que de subventions des Églises chrétiennes, notamment des diocèses, pour une part variable également. Afin de préserver son indépendance et la qualité de ses programmes, RCF a, par ailleurs, toujours limité la publicité à l’antenne. Un choix très apprécié des auditeurs qui participent d’ailleurs activement au financement de RCF par leurs dons, lesquels représentent une part croissante du budget des radios, de l’ordre de 10 à 60 %.

RCF Jerico Moselle est à écouter

sur 102.0 à Metz,

101.3 en Moselle Est,

91.0 au pays de Sarrebourg,

97.4 dans le Saulnois

et 94.0 à Thionville.

rcf.fr

www.facebook.com/RCFJericoMoselle

twitter.com/RCF57