Disponible en ligne, ce document propose une analyse critique de la situation économique en Wallonie.

La croissance annuelle moyenne des exportations wallonnes de marchandises entre 2002 et 2014 a progressé de 3,2%. Le taux d’épargne des ménages wallons s’est inscrit en net repli, passant de 16% en 1995 à 8% environ en 2015. À moyen terme (2017-2020), la progression du PIB en Wallonie (1,5%) demeurerait légèrement inférieure à la croissance économique projetée en Flandre et du même ordre que la croissance attendue à Bruxelles (1,5%). Ce sont quelques informations économiques extraites du premier « Rapport sur l’Economie Wallonne 2016 », publié en début d’année. Fruit d’une collaboration entre le Département de la Compétitivité et de l’Innovation (DGO6-SPW), de la Cellule d’Analyse Économique et Stratégique (SOGEPA ) et de l’IWEPS (Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique), propose une analyse critique de la situation économique de la Wallonie. Au-delà d’une analyse macroéconomique, le rapport propose une analyse plus fine de trois secteurs d’activités : la sidérurgie, le secteur pharmaceutique et le numérique. Dans ce dernier secteur, on y apprend notamment que la Wallonie compte pour une faible part du numérique belge avec 10% de la valeur ajoutée, 13% de l’emploi et 21% des entreprises. La Flandre concentre 3 fois plus d’entreprises qu’en Wallonie (17 000 contre 3 500). « Il y a un déficit de grandes entreprises en Wallonie avec 6 grandes entreprises (0,2% des entreprises numériques de la région) alors que la Flandre en compte 39 (soit 0,4% des entreprises du secteur) et Bruxelles 20 (soit 0,7% du secteur) », précise également le document qui fera l’objet d’une publication annuelle. Pour tous ceux qui s’intéressent à ces sujets, l’ensemble du rapport est consultable en ligne www.iweps.be