© 123RF

Le réseau QuattroPole qui fédère Metz, Luxembourg, Trèves et Sarrebruck, a fait de la mobilité à vélo, une priorité.  Cela se concrétise, aujourd’hui, avec la création de deux outils dédiés aux cyclistes : un guide pratique ainsi qu’une carte transfrontalière des pistes cyclables.

Où se situent les pistes cyclables sécurisées ? Est-il possible de bénéficier d’un parking dédié ? Qui contacter en cas de pépin technique ? Ces questions, et d’autres encore, sont des freins à l’usage du vélo si elles restent sans réponse. Et la liste des interrogations s’allonge encore lorsque l’ambition du cycliste n’est pas de circuler uniquement dans sa commune mais de se déplacer dans d’autres villes. Il importe de lever ces freins. Pratique, économique, bon pour la santé et pour l’environnement, le vélo cumule les atouts. Il suffit de voir l’engouement qu’il suscite aujourd’hui, à l’heure de la crise sanitaire, pour constater que le vélo est également une solution d’avenir pertinente en matière de mobilité.

Les quatre villes du réseau QuattroPole (Trèves, Luxembourg, Metz et Sarrebruck) ont fait de la mobilité à vélo, une priorité. Cela se traduit, aujourd’hui, de manière très concrète, par la création de deux outils visant à encourager l’usage du vélo dans les quatre cités mais également à faciliter la mobilité douce entre les villes.

Le premier outil, c’est un guide pratique intitulé À vélo dans les villes de QuattroPole, disponible en français et en allemand. Cette brochure contient des informations sur les systèmes de location de vélos, les places de stationnement et les services locaux dépannage disponibles dans chacune des quatre villes. Des cartes permettent de facilement repérer ces différents équipements. Il renseigne également sur les panneaux de signalisation spécifiques et sur les règles du code de la route applicables, qui diffèrent parfois entre le Luxembourg, la France et l’Allemagne. Pour optimiser les déplacements professionnels comme privés, le guide délivre également des informations en matière d’intermodalité : vélo-bus, vélo-tram, vélo-train. On y apprend, par exemple, qu’entre Metz et Luxembourg, il est possible d’embarquer son vélo dans les trains régionaux gratuitement et sans réservation.

Le second outil lancé par le réseau QuattroPole s’adresse aux cyclistes de la Grande Région mais également aux cyclotouristes et aux touristes. Il s’agit d’une carte qui présente les tracés des principales pistes cyclables permettant de sillonner le territoire transfrontalier : Véloroute SaarLorLux, Moselradweg, V50 Moselle-Saône… Y figurent également de multiples informations permettant aux cyclistes de bien préparer leurs balades et de découvrir les charmes de Metz, Luxembourg, Trèves et Sarrebruck. Cette carte est disponible en français, en allemand, en anglais et en néerlandais. Une diversité de langues qui s’explique par l’attrait du territoire transfrontalier en matière de cyclotourisme, à l’échelon européen. La V50 Moselle-Saône, par exemple, est un itinéraire cyclable de 750 km qui serpente au fil de l’eau, de la frontière luxembourgeoise à Lyon, et même au-delà puisqu’elle est connectée à des parcours reliant la Méditerranée aux pays de l’Europe du Nord.

Le guide pratique est disponible en version papier auprès des Villes de QuattroPole ou du Secrétariat général de QuattroPole : 
info-quattropole@granderegion.net
Une version numérique peut également être téléchargée sur le site Internet du réseau QuattroPole : 
www.quattropole.org
La carte transfrontalière des pistes cyclables sera disponible dès le mois d’août.

Le réseau QuattroPole

Créé par la signature d’une déclaration d’intention entre les villes de Luxembourg, Metz, Sarrebruck et Trèves, le réseau de villes QuattroPole est né le 29 février 2000. Cette structure associative a pour objectif l’élaboration de stratégies politiques communes et la pérennisation des échanges entre les administrations des quatre villes. Adoptées le 24 mai 2018 sur la base de la vision d’avenir de QuattroPole, ses missions visent à répondre à trois enjeux : l’évolution démographique, l’évolution technologique et le changement climatique.


Une étape du Tour de France ?

Fortement impliqué dans le développement du cyclisme sur le territoire transfrontalier, le réseau QuattroPole a contacté la direction du Tour de France, afin de lui faire part de son désir d’accueillir une étape du plus grand événement cycliste au monde. La démarche a porté ses fruits, l’organisateur, Amaury Sport Organisation, a confirmé son intérêt, en juin dernier, par courrier. Affaire à suivre…