qualite.mosl.fr

Qualité MOSL Pays thionvillois

Les circuits courts, les produits du terroir, le tourisme de proximité… Les Mosellans sont soucieux de consommer « responsable » afin de se nourrir sainement, de respecter la nature, de soutenir les producteurs qui travaillent près de chez eux. Moselle Attractivité se mobilise pour encourager cette quête de proximité et d’excellence, sur son territoire. En 2018, elle a créé, avec le Département et les chambres consulaires de Moselle, l’agrément Qualité MOSL qui valorise les talents locaux et encourage la consommation de proximité. Affiché sur des produits alimentaires, des créations artisanales, des sites touristiques, des établissements de restauration et d’hébergement, son logo permet aux consommateurs d’identifier les produits du terroir et les services de qualité. En toute simplicité et transparence.

Grâce au label Qualité MOSL et aux actions de communication qui l’accompagnent, les professionnels, qu’ils soient producteurs, artisans ou hôteliers, valorisent leurs savoir-faire mosellans et optimisent leur visibilité. C’est l’attractivité même de la Moselle qui rayonne ainsi plus fortement, ici et ailleurs, Qualité MOSL étant un formidable atout en matière de tourisme. Plus de 3000 produits et 343 professionnels sont aujourd’hui agréés. Le réseau ne cesse de grandir, Qualité MOSL s’imposant au fil du temps comme le repère de tout un territoire, tout en répondant à des enjeux à la fois environnementaux, sociaux et économiques.


Le Gros ouvrage du Hackenberg, à Veckring

Situé sur la commune de Veckring et ouvert tout au long de l’année, le Gros ouvrage du Hackenberg accueille le public pour une formidable immersion dans les entrailles de la ligne Maginot.

Claude Poesy Gros ouvrage d'Hackenberg

©DR

« L‘ouvrage du Hackenberg est un site militaire. C’est le plus important ouvrage de la ligne Maginot, avec 19 blocs de combats et 10 km de galeries », explique d’emblée Claude Poesy, le président de l’association AMIFORT qui s’attache à entretenir, à protéger et à faire découvrir ce superbe site. « 30 bénévoles et 3 salariés passionnés sans qui rien ne serait possible », précise le président. Les visites guidées d’une durée de 2H30 environ, se font à pied ainsi qu’à bord d’un train électrique qui servait autrefois à transporter les munitions. Une immersion en tout point bluffante car elle réserve bien des surprises. « Les visiteurs sont toujours étonnés de découvrir le modernisme de cette ‘ville souterraine’ avec son usine électrique, ses cuisines entièrement aménagées, sa salle de douche, son système de chauffage… Ces installations qui sont toutes en état de marche, étaient révolutionnaires pour l’époque, sa construction ayant débuté en 1930 », explique Claude Poesy. Bien entendu, ces visites sont également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de l’ouvrage et le contexte historique dans lequel il a été construit.

Qualité MOSL Gros ouvrage Hackenberg

©DR

Petite fierté des membres d’AMIFORT : le Gros ouvrage du Hackenberg est classé à la deuxième place des sites touristiques du Grand Est (2800) en ce qui concerne la qualité de ses visites, par les internautes. Les visites justement, elles sont possibles tout au long de l’année. « La température à l’intérieur est de 12°, en permanence. En été, les visiteurs apprécient sa fraîcheur (mieux vaut prévoir une petite laine) et en hiver, la possibilité de visiter un lieu incroyable, à l’abri des intempéries », précise le président. Compte tenu de la crise sanitaire, il importe de réserver sa visite en ligne, au préalable. À noter qu’une boutique de souvenirs et une petite guinguette attendent également les visiteurs. Le site qui est agréé Qualité MOSL et supporté par le Département de la Moselle – « le Conseil Général comme on disait encore à cette époque, a été le premier à croire en notre projet », confie Claude Poesy, se visite sans difficulté en famille. 

http://www.maginot-hackenberg.com

 


Au cas par sac, à Rustroff

Spécialisée dans la confection sur-mesure d’accessoires et d’articles tendances pour les bébés, la société Au cas par sac, est en croissance. Une « affaire » de passion explique Justine Dusart, sa fondatrice. 

Justine Dusart Qualité MOSL

©DR

« J’ai perdu mon emploi en 2016, année durant laquelle j’ai également eu mon deuxième enfant. À cette époque, j’avais déjà commencé à fabriquer mes premiers sacs à langer, ne trouvant rien qui me correspondait dans le commerce. J’en confectionnais notamment pour mes amis, pour la famille. Alors de fil en aiguille, et désireuse de pouvoir consacrer davantage de temps à mes enfants, j’ai mis à profit mon petit savoir-faire pour me lancer à mon compte », raconte Justine Dusart, la fondatrice d’Au cas par sac, à Rustroff. Bonne pioche. Spécialisée dans la vente en ligne de sacs à langer, de couvertures, de doudous, de sarouels et autres protèges-carnets de santé, l’entreprise exclusivement dédiée à l’univers du bébé, décolle très vite. Ex-responsable de communication et de marketing, la dirigeante met à profit son expertise dans l’art de de la communication/promotion sur les réseaux sociaux. « Là où j’ai eu un peu plus de mal au départ c’est la fabrication, car le rythme de confection a forcément changé. Plutôt que de me lancer dans une formation, j’ai appris en faisant et surtout en défaisant. Mais au bout de quelques mois, j’étais à l’aise », confie Justine Dusart.

Au cas par sac qualité MOSL

©DR

Aujourd’hui, sa clientèle a la possibilité de puiser dans une gamme d’une vingtaine de produits différents et dans une trentaine de matières diverses. « Mes clients choisissent un modèle, un tissu, voire une petite note de personnalisation comme le prénom de l’enfant, par exemple, et je me charge ensuite de coudre et de confectionner la pièce. Tout est fait à la main et toutes les créations sont uniques », résume la dirigeante. Une fois réalisé, le produit est expédié, en France mais également à travers le monde, Au cas par sac ayant des clients aux Etats-Unis et en Chine, notamment. « J’avoue avoir beaucoup de travail mais ce que je fais me passionne », confie Justine Dusart dont les produits sont agréés Qualité MOSL. « Et ravie de l’être car cela m’a beaucoup apporté en termes de visibilité. Cela me permet également de participer à des salons dans d’excellentes conditions. C’est une très belle équipe ».

 

http://www.aucasparsac.fr

 


Avec Amour, à Terville

Jodie Givert et Romain Chaussecourte ont ouvert le restaurant Avec Amour en 2019, à Terville. Avec pour ambition de ravir les palais, bien entendu, mais dans le plus grand respect de l’environnement. L’établissement est labelisé ECOTABLE ®.

Avec amour restaurant Qualité MOSL

©DR

« Pourquoi Avec Amour ? Tout simplement parce nous veillons à ce que nos clients apprécient notre cuisine et passent un bon moment chez nous », explique Romain Chaussecourte qui a ouvert ce restaurant en 2019, avec sa compagne Jodie Givert. Monsieur est en salle, madame aux fourneaux. Dans l’assiette ? Surprise puisque les menus sont tous des cartes blanches et les plats se dévoilent au fil du service. Mais rien que du bon et même du très bon, l’ambition affichée étant clairement de faire plaisir et de sublimer les produits, avec créativité, savoir-faire et exigence. Avec passion et beaucoup de respect, aussi. « Nous ne travaillons que des produits locaux ou a minima français quand ils ne sont pas disponibles dans les environs. Nous ne nous fournissons qu’auprès d’éleveurs et producteurs qui partagent nos valeurs, notamment en ce qui concerne le respect de l’environnement. Pour nos fruits et légumes, par exemple, nous travaillons en étroite collaboration avec les Jardins d’Husange qui pratique une agriculture raisonnée (et travaille à l’insertion par l’activité économique de publics éloignés de l’emploi) », précise Romain Chaussecourte. Mais ce souci d’agir en faveur de la nature va bien plus loin encore. Avec Amour a été le premier restaurant du Grand Est à être labelisé par la communauté de restauration durable ECOTABLE ® Mention Zéro Déchet dont la charte impose, par exemple, la suppression maximale du plastique et des consommables, un tri sélectif systématique ou bien encore une guerre permanente au gaspillage alimentaire. Depuis 2020, Avec Amour est également agréé Qualité MOSL. « Nous partageons des valeurs communes, notamment un attachement fort au territoire », confie Romain Chaussecourte.

http://avecamour-restaurant.com

 


Distillerie Artisanale Jean-Marie Leisen, à Petite-Hettange

La Distillerie Artisanale Jean-Marie Leisen sise à Petite Hettange est bien connue des amateurs d’eaux-de-vie et autres whiskies de qualité. Héritier d’une longue tradition familiale, Jean-Marie Leisen s’apprête à passer le flambeau à sa fille, Sarah. 

Distillerie artisanale Jean-Marie Leisen

©DR

Les mirabelles de Lorraine mais également les whiskies et les gins. Ce sont les alcools actuellement les plus demandées par les clients de la fameuse Distillerie Artisanale Jean-Marie Leisen qui commercialise également des cidres ou bien encore des vins, Jean-Marie Leisen étant également viticulteur avec le Domaine du Stromberg. Que du bon. Il faut dire que la maison maîtrise son sujet. « L’affaire est familiale depuis 6 générations et on travaille encore dans les règles de l’art, selon des procédés traditionnels, avec des distillations et des repasses ‘ancestrales’. Les outils sont au diapason : des vieilles barriques en chêne local, des alambics façonnés par le temps et l’usage, des jarres en grès de 1820 pour assurer le vieillissement », précise Jean-Marie Leisen. En ce qui concerne les fruits, ils sont produits dans les vergers de la distillerie ou achetés auprès de producteurs locaux, dans un rayon de 20 kilomètres maximum. Tous les produits sont disponibles au sein du magasin de la distillerie sise à Petite-Hettange qui accueille également une vingtaine de soirées « dégustation » très prisées des amateurs. L’entreprise dispose également d’un réseau de revendeurs/cavistes et de restaurants, participe à des salons et assure de la vente en ligne via son site internet. Bonne nouvelle l’histoire de la Distillerie, agréée Qualité MOSL, et fière de ses racines mosellanes, n’est pas près de s’arrêter. Primo, car Sarah Leisen, la fille de Jean-Marie prendra prochainement et officiellement la relève. Secundo, car les amateurs de liqueurs et d’eaux-de-vie de grande qualité, rajeunissent… « Il y a encore 20 ans à peine, mes clients étaient majoritairement des personnes de 50 ans et plus. Aujourd’hui, j’en ai de nombreux âgés de 25 à 50 ans. Les jeunes sont en quête de saveurs authentiques et de produits nobles », se réjouit Jean-Marie Leisen.

http://www.distillerie-leisen-petite-hettange.fr