qualite.mosl.fr

Qualité MOSL Metz Orne

Les circuits courts, les produits du terroir, le tourisme de proximité… Les Mosellans sont soucieux de consommer « responsable » afin de se nourrir sainement, de respecter la nature, de soutenir les producteurs qui travaillent près de chez eux. Moselle Attractivité se mobilise pour encourager cette quête de proximité et d’excellence, sur son territoire. En 2018, elle a créé, avec le Département et les chambres consulaires de Moselle, l’agrément Qualité MOSL qui valorise les talents locaux et encourage la consommation de proximité. Affiché sur des produits alimentaires, des créations artisanales, des sites touristiques, des établissements de restauration et d’hébergement, son logo permet aux consommateurs d’identifier les produits du terroir et les services de qualité. En toute simplicité et transparence.

Grâce au label Qualité MOSL et aux actions de communication qui l’accompagnent, les professionnels, qu’ils soient producteurs, artisans ou hôteliers, valorisent leurs savoir-faire mosellans et optimisent leur visibilité. C’est l’attractivité même de la Moselle qui rayonne ainsi plus fortement, ici et ailleurs, Qualité MOSL étant un formidable atout en matière de tourisme. Plus de 3000 produits et 343 professionnels sont aujourd’hui agréés. Le réseau ne cesse de grandir, Qualité MOSL s’imposant au fil du temps comme le repère de tout un territoire, tout en répondant à des enjeux à la fois environnementaux, sociaux et économiques.


Les Cocottes Vertes, à Vrémy

Depuis 4 ans, Isabelle Doyen dirige Les Cocottes Vertes, un élevage de 1 200 poules pondeuses qui vivent en plein-air. La clé pour de bons œufs. 

Les cocottes vertes Qualité MOSL

Isabelle Doyen©DR

« Actuellement, j’élève 1 200 poules, soit une production d’environ 1 000 œufs par jour », explique Isabelle Doyen qui dirige Les Cocottes Vertes, une entreprise située à Vrémy. Des poules qui ont la vie plutôt douce puisqu’elles ont l’opportunité de gambader et de gratouiller la terre, en plein-air. « Elles ne sont également nourries qu’avec de bonnes choses. Une cocotte heureuse donne de bons œufs », précise l’éleveuse. Pour commercialiser ces derniers, Isabelle qui propose également des chapons et des poulardes, collabore avec le magasin fermier « Mets Fermiers » situé à Ogy/Montoy-Flanville. « Je dispose également de quelques points de vente dans des « Point Vert » ainsi que des épiceries et autres boucheries. J’ai aussi installé un distributeur automatique d’œufs frais à proximité de chez moi, place de l’Abreuvoir, à Vrémy », précise l’éleveuse qui a dû se résoudre à abandonner les marchés, faute de disposer d’une production suffisante pour répondre à toutes les demandes. « 1.200 poules, ça fait pas mal de cocottes mais cela reste un tout petit élevage », souligne Isabelle Doyen. La hausse de la demande est notamment liée au Label Qualité MOSL qui a permis à « Cocottes Vertes » de gagner en visibilité auprès des particuliers comme des professionnels de la restauration, notamment. « J’ai également choisi d’adhérer à ce label car je suis très attachée à la Moselle. J’aime mon département », confie l’éleveuse. Pour ceux qui s’inquiéteraient de savoir ce que deviennent les poules quand elles pondent un peu moins, sachez qu’elles sont tout simplement vendues à des particuliers, pour une semi-retraite. Et pour rappel, pour pondre, les poules n’ont pas besoin d’un coq. Comprendre que l’omelette est régulièrement assurée sans avoir à investir et surtout à supporter un « réveil matin ». 

www.lescocottesvertes.fr

 


L’Auberge du Lion d’Or, à Ancy-Dornot

L’Auberge du Lion d’Or à Ancy-Dornot figure sur les tablettes des fines gueules ayant bon appétit. Les amateurs de tête de veau connaissent tous l’adresse.

Auberge du Lion d'Or Qualité MOSL

Julien et Francine Jotz ©DR

« On a rouvert dès que l’on en eu l’autorisation mais la météo n’a pas été franchement au rendez-vous. Maintenant qu’il faut beau, ça tourne bien. On fait de bons week-end », souligne Julien Jotz qui, avec ses parents, Francine et Daniel, dirige l’Auberge du Lion d’Or à Ancy-Dornot. Les amateurs de tête de veau accompagnée de pommes de terre rôties, d’assiettes campagnardes, de cuisses de canard confites ou bien encore de charlotte au chocolat, y ont repris leurs habitudes. « On a une belle clientèle et elle est fidèle », souligne Julien qui a rejoint la maison familiale en 2006, délaissant au passage son job d’ingénieur. Pour entretenir le lien avec ses clients mais également pour rester actifs et conserver « le tour de main », le trio a proposé de la vente à emporter durant le confinement. Une opportunité saisie pour imaginer de nouveaux plats comme un tiramisu mirabelle et le « Lor’Burger », un burger exclusivement composé avec de bons produits lorrains. « Nous faisons même le ketchup. Chez nous, toute la cuisine est faite maison », précise Julien Jotz. Compte tenu de son attachement à ses racines mosellanes, L’Auberge du Lion d’Or est bien évidemment labellisée Qualité MOSL, ce qui lui a permis de gagner en visibilité et « d’augmenter son chiffre d’affaires ». Au registre des projets, Julien entend accueillir des apprentis à partir de septembre prochain, histoire de soulager un peu la « famille » et d’assurer la transmission des savoir-faire. Il est également prévu d’investir pour disposer d’un laboratoire plus moderne. Quant à l’auberge elle-même… « Le restaurant a été entièrement rénové. Les travaux se sont terminés en août 2019. Autant dire que l’on apprécie enfin de pouvoir profiter de ce nouvel écrin avec nos clients », confie Julien Jotz.

laubergeduliondor.eatbu.com

 


Ahorita, à Longeville-lès-Metz

Emilie Marchal dirige Ahorita, un atelier de graphisme et de reliure spécialisé dans la création d’objets en papiers originaux et de superbes carnets qui sont autant d’invitations au voyage. Et pour cause…

Ahorita

©DR

« Ahorita ! C’est ce que j’entendais régulièrement quand je vivais au Mexique. Cela signifie ‘prends ton temps’. Je me suis dit que cela collait bien à un travail artisanal qui implique de se donner du temps pour bien faire les choses. Alors j’ai choisi d’appeler mon atelier Ahorita », explique Emilie Marchal. Mais c’est en Moselle, à Longeville-lès-Metz, que cette « globe-trotteuse » qui s’est baladée à travers le monde, a choisi de s’installer. Parce que c’est là qu’Émilie Marchal a grandi, que vit sa famille, que sont ses racines. Ahorita est un atelier de graphisme et de reliure, spécialisé dans la création d’objets de papeterie et de beaux carnets, faits main, en collections éphémères ou en modèles uniques. Ce sont aussi des ateliers de formation à la fabrication de papier et à des techniques diverses. Ce sont encore des objets comme des bijoux, par exemple, confectionnés par des artistes, des designers et des artisans du monde entier, commercialisés via le site internet maison. « Je suis vraiment animée par une volonté de découverte, de partage et de voyage », confie Emilie. Il suffit de jeter un œil aux intitulés de sa collection de carnets de voyage pour en être persuadé : Wedding-Berlin, Japon, Pinnawala-Sri Lanka… Cela dit, le « grand dehors » commence aussi au coin de la rue comme l’illustre la collection dédiée à la Moselle, réalisée à partir de copeaux de bois récupérés chez des artisans à Metz. « J’ai voulu mettre en avant le patrimoine culturel de notre département en utilisant une matière première provenant de chez nous. Je travaille avec des personnes du monde entier et avec beaucoup de professionnels installés sur Paris, mes créations étant aussi diffusées dans des boutiques de créateurs. Mais je souhaitais, aussi me développer dans la région », précise Emilie qui, grâce à ses créations 100 % Moselle, a récemment intégré la grande famille des artisans, restaurateurs et autres producteurs Qualité MOSL. Et s’en félicite. « Cela m’a permis de gagner en visibilité mais aussi de développer de nouveaux projets et partenariats », conclut Emilie Marchal qui a aussi mis à profit ces derniers mois « compliqués » pour s’initier à l’art de la fabrication du papier, histoire de tout maîtriser, de A à Z.

www.ahorita.fr

 


Walygator Grand Est, à Maizières-lès-Metz

Le parc Walygator Grand Est a débuté sa saison  sur les chapeaux de roue. Waly est à la manœuvre pour accueillir et ravir les « explorateurs de sensations ». 

Parc Walygator Grand Est

©DR

« Nous avons rouvert le 12 juin dernier et cela a été la plus belle ouverture depuis 10 ans. Les visiteurs, venus de toute la région mais également d’Allemagne et du Luxembourg, étaient ravis d’être là et souriants », souligne Laurent Muller, le directeur du parc Walygator de Maizières-lès-Metz. « Le parc Walygator Grand Est » convient-il désormais de dire, le parc ayant était récemment rebaptisé. Un changement de nom qui s’accompagne également d’un nouveau logo et d’une nouvelle mascotte, « Waly ». Si toutes les attractions du parc n’ont pas pu être ouvertes courant juin, c’est le cas depuis le 3 juillet. « Ces derniers mois ont été mis à profit pour vérifier l’ensemble des attractions, leur offrir un petit rafraichissement et y ajouter des touches de couleurs. Elles ont également fait l’objet d’un contrôle poussé assuré par l’organisme indépendant de certification TUV. L’équipe, qui accueille un peu moins de saisonniers qu’à l’accoutumée – plus d’une centaine de personnes tout de même -, est également fin prête. Tout est prêt pour réaliser une belle saison, si la situation sanitaire le permet, bien évidemment », souligne le directeur. Pour qu’il en soit ainsi, le parc Walygator Grand Est mise sur la diversité de ses attractions et son ambiance conviviale mais également sur un spectacle grandiose. « Nous avons effectivement investi dans un grand spectacle de magie exclusif avec Tim Silver, le gagnant de l’émission Diversion avec Arthur sur TF1 », précise Laurent Muller. Labellisé Qualité MOSL car il partage les valeurs du territoire mosellan et participe pleinement à l’invitation du Département à « consommer local », le parc Walygator Grand Est espère pouvoir fonctionner 87 jours cette année, contre 75 l’an dernier et 113, lors d’une année normale. En 2019, il avait accueilli 290.000 visiteurs.

www.walygatorparc.com