© P Mayer CD54

Avec son Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance (ODPE), le Département de Meurthe-et-Moselle se dote d’un nouvel outil pour parfaire son action en faveur de l’enfance en danger.

© O.Brillouet CD54

Département pilote et reconnu au plan national en matière de protection de l’enfance, la Meurthe-et-Moselle a récemment décidé de structurer davantage encore son action. Cela s’est traduit par l’installation officielle de l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance (ODPE), inauguré la veille du 30e anniversaire de la Convention des droits de l’enfant. Un outil essentiel, prévu par la loi, que le Département a décidé de décliner en un véritable outil stratégique en Meurthe-et-Moselle, au-delà de la seule collecte de données statistiques.

« L’ODPE rassemble l’ensemble des acteurs impliqués par les politiques enfance et famille, c’est à dire la justice, les associations, l’Agence Régionale de Santé et des anciens de l’aide sociale à l’enfance. Il va nous permettre de mieux agir et d’intervenir notamment en matière de prévention. C’est un outil au service de l’innovation sociale qui va favoriser la mise en place de solutions alternatives au placement des enfants en danger. À nous de nous montrer créatifs notamment en ce qui concerne l’accompagnement des familles lors du placement d’un enfant mais également avant et après ce placement », explique Agnès Marchand, vice-présidente déléguée à l’enfance, à la famille, à la santé et au développement social.

Pour innover, l’ODPE accueille aussi dans ses rangs, de jeunes adultes qui ont été placés durant leur enfance, afin de bénéficier de leurs expériences et ressentis. « Nous ambitionnons également de développer des parrainages en faisant appel aux citoyens désireux de s’engager auprès de ces enfants pour de l’aide aux devoirs, pour aller à la pêche ou découvrir un musée. Nous nous appuierons pour ce faire sur la plateforme numérique ‘Place de l’engagement’ (engagement.meurthe-et-moselle.fr) récemment lancée par le Département. Nous mettrons, aussi, à profit notre engagement au sein de la ‘Stratégie nationale de protection et de défense enfance’ qui vise à transformer la manière de conduire les politiques publiques et à changer le regard de la société sur les enfants pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance. Le Département se positionne résolument comme un ‘expérimentateur’ », poursuit Agnès Marchand.

Plus de 2 400 enfants sont accueillis par l’aide sociale à l’enfance en Meurthe-et-Moselle et près de 5 000 jeunes bénéficient de mesures de placement et d’actions éducatives. Des chiffres en hausse depuis 2013 (+ 39 %). Ce mouvement s’accompagne de fait d’une augmentation du budget que le Département consacre à la protection de l’enfance : il atteint désormais les 100 M€.