M. Thierry Cahn – M. Dominique Wein – Mme Sabine Calba © L’Estrade

La Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne (BPALC) a dévoilé ses résultats le 30 mai dernier. Tous les indicateurs financiers sont au vert et nombreux sont les motifs de satisfaction.

Les résultats financiers de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne (BPALC) sont au beau fixe. Le capital social de la banque a fortement progressé pour être porté à 1003 millions d’euros, en hausse de 46 millions. « La Banque dispose de solides moyens pour asseoir son développement, répondre aux exigences réglementaires et assurer une bonne maîtrise de ses risques. Avec un ratio de solvabilité de 21 %, plus de deux fois supérieur à l’exigence réglementaire, la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne présente une solidité financière de premier plan », a indiqué Dominique Wein, directeur de la BPALC lors de la présentation des résultats à laquelle participaient également Sabine Calba, Directeur Général Adjoint, Thierry Cahn, Président du Conseil d’Administration et Aimé Added, également Directeur Général Adjoint. La bonne santé de la Banque se confirme également au travers du résultat net part du Groupe BPCE consolidé IFRS qui s’élève à 102,6 M€ soit une progression de 8,4%.

La satisfaction de la Banque est également de mise en ce qui concerne la qualité de la relation qu’elle entretient avec ses 900 000 clients et 338 000 sociétaires et quant à l’impact positif de ses métiers de banquiers et d’assureur sur le développement du territoire. « L’encours d’épargne s’établit en fin d’exercice à 16,2 milliards d’euros, en progression de 8,7 % sur un an. Cette collecte a permis le financement de plusieurs dizaines de milliers de nouveaux projets pour un montant total de 5,7 milliards d’euros, portant l’encours de crédits à 19,1 milliards d’euros, en progression de 11,5% sur un an. La BPALC est la première banque des Banques Populaires en matière de production de crédits personnels », a précisé Dominique Wein. La banque se positionne également au premier rang des Banques Populaires en termes de développement de fonds de commerce des particuliers sur l’exercice 2017 (+ 4,13% vs 2016) et sur l’ensemble des clientèles tous segments de marché confondus (+3,91% vs 2016). En 2018, la BPALC s’engage à distribuer 100 millions d’euros dans le cadre du Pacte artisan dont 20M€ à 0% afin de financer l’économie locale.

À l’heure où le monde de la banque est en mutation sous l’impulsion des nouvelles technologies, la BPALC a multiplié les innovations digitales. En interne, en direction de ses collaborateurs et de ses partenaires (notamment les start-up) comme en direction de la clientèle en innovant dans les services bancaires et la relation client. L’an dernier, la BPALC a, par exemple, été la 1ère Banque Populaire à lancer un portail d’assistance à distance sur ses canaux digitaux pour accompagner les clients en mode multicanal. Dans un registre différent, depuis un peu plus d’un an, les clients particuliers ont la possibilité de souscrire, en ligne, un prêt personnel (trésorerie, travaux ou auto) jusqu’à la signature électronique, en moins de dix minutes.

La palette d’innovations va encore considérablement s’étoffer cette année, 2018 marquant l’entrée en vigueur d’un nouveau plan stratégique (voir ci-contre). Au registre des récentes nouveautés, la BPALC accompagne désormais ses clients professionnels dans leur transformation digitale avec le lancement de Fidpro, une solution innovante de gestion de la relation client et d’un programme de fidélité pour les commerçants où la carte bancaire devient elle-même carte de fidélité. Depuis peu, les clients et prospects peuvent également obtenir une proposition commerciale pour un prêt immobilier 100% digitalisé. Et d’ici quelques mois, ils pourront directement souscrire un prêt immobilier en ligne. « La stratégie de la BPALC dans ce monde digital tient en quelques mots : faire simple pour les clients et les collaborateurs de la banque », a notamment souligné le directeur général non sans rappeler que l’ambition sur le numérique s’accompagnait d’une volonté de maintenir, aussi, un réseau d’agences de proximité. La banque coopérative compte 250 agences et centres d’affaires sur l’ensemble du territoire.


AU PLAN STRATÉGIQUE 2018/2020

L’année 2017 a vu l’aboutissement du Plan à Moyen Terme triennal Nouvelle Dimension que la BPALC avait entrepris au lendemain de sa fusion fin 2014. Le bilan de ces 3 dernières années est qualifié de très « positif » par la direction pour qui « la banque a tenu ses promesses tant sur le plan social que sur celui des investissements ». 2018 ouvre la voie à un nouveau Plan Stratégique 2018-2020 baptisé Accélération 2020. « Accélération », en réponse à l’intensification de la vitesse du temps que notre société vit et à la transformation profonde des métiers du monde bancaire. « La priorité de ce nouveau plan est la satisfaction de ses clients en se rendant accessible partout et tout le temps avec un haut niveau de qualité de service », précise la BPALC. Sur la période 2018-2020, Dominique Wein a annoncé que la Banque entendait injecter pas moins de 14 milliards d’euros dans l’économie régionale sous forme de crédits.