(©DR)

En 2010, afin de sortir de l’ornière, le Portugal s’est mis en tête de vouloir séduire les retraités européens. Pour ce faire, le pays a multiplié les opérations de communication afin de promouvoir ses charmes, son climat clément et son coût de la vie modéré (pour une partie des Européens). Mais il a surtout déployé une palette d’avantages fiscaux très séduisante. Le statut de « Résident non habituel » permet notamment aux retraités (mais également aux professions libérales et aux entrepreneurs) qui vivent 6 mois par an au Portugal, de bénéficier d’une exonération d’impôts sur le revenu et cela pendant 10 ans. Un argument qui fait mouche, notamment auprès des retraités Français.