© DR

Une nouvelle proposition de loi d’initiative citoyenne déposé au Parlement, avec le soutien de l’épiscopat polonais, veut interdire les interruptions volontaires de grossesse (IVG) en cas de pathologies graves ou de handicap constatés chez le fœtus. Une nouvelle proposition visant à durcir la législation encadrant l’avortement qui a fait (comme en 2016) descendre les Polonais(es) dans la rue. Le 23 mars, plus de 50 000 personnes ont manifesté à Varsovie et plusieurs milliers dans d’autres grandes villes de province. Pour rappel, la Pologne possède déjà l’une des législations les plus restrictives d’Europe en matière d’avortement.