©DR

La Pologne a plutôt bien négocié la pandémie sur le plan sanitaire. Mais la crise a de lourds impacts sur l’économie et la politique nationales.

La Pologne (38 millions d’habitants) comptait environ 18 000 cas et 900 décès, le 16 mai. Dès la fin mars, les Polonais ont été confinés mais néanmoins autorisés à sortir de chez eux pour aller au travail ou faire les courses. Début mai, les restrictions ont été assouplies. Les centres commerciaux et les hôtels ont rouverts leurs portes. Lors de leur déplacement, la population doit porter un masque. Pourtant, c’est dans ce contexte très particulier, qu’ont failli se tenir les élections présidentielles. Elles ont finalement été repoussées (à quelques jours seulement du scrutin) et devraient se tenir dans le courant de l’été. Le gouvernement conservateur nationaliste de Droit et Justice (PiS), au pouvoir, a pourtant lourdement insisté pour que le calendrier initial soit respecté. Il était notamment prévu d’assurer un vote par correspondance. Et tant pis, si les autres candidats n’auraient pas pu faire campagne, compte tenu des restrictions. Tant pis ou tant mieux car la situation aurait bien évidemment profité au président sortant Andrzej Duda, issu du PiS qui aurait pu être réélu dès le premier tour, à en croire les sondages. Et cela malgré un bilan peu reluisant tant sur le plan économique que social. En avril dernier, profitant là encore de l’impossibilité de manifester, Duda a notamment tenté de durcir les lois sur l’avortement et l’éducation sexuelle. Sur le plan économique, la Pologne est en grande difficulté. Selon des économistes polonais, le chômage devrait quasiment doubler dans les prochains mois. Une situation qui, bien entendu, va pénaliser Duda. S’il séduit les électeurs en promettant d’enrichir encore une politique sociale déjà particulièrement généreuse, ses opposants ne manquent pas de souligner qu’elle était déjà difficilement finançable avant la pandémie. Aujourd’hui, avec la crise économique qui ne fait que débuter, ce sont des restrictions qui s’annoncent.