(©DR)

En Pologne, les femmes se sont largement mobilisées courant octobre. Les manifestations se sont multipliées pour éviter qu’une loi visant à rendre l’ avortement interdit (excepté dans quelques situations bien particulières, quand il y avait un risque pour la vie et la santé de la mère). Ont-elles été entendues ? Certainement. Puisque le parti conservateur au pouvoir, et qui était initialement favorable à une telle loi (comme l’église, avec des nuances), a finalement changé d’avis. Le Parlement polonais a renoncé à l’interdiction de l’ avortement le 6 octobre 2016 en votant contre le projet de loi sur la pénalisation de l’IVG, l’interruption volontaire de grossesse.