L’auteure de bande dessinée et blogueuse Yatuu © Yatuu

Jusqu’au 1er juillet, une grande partie des 156 bibliothèques du réseau de lecture publique de la Moselle participe à la 11e édition des InsoLivres. Cette année, l’opération culturelle a pour thème la bande dessinée. Plus de 300 animations sont attendues sur les 5 territoires du département.

Après les jardins, la bande dessinée. Le 9e art est à l’honneur de la 11e édition des InsoLivres, qui a débuté le 26 mai et se prolongera jusqu’au 1er juillet. Menée par le Département de la Moselle, cette opération part à la conquête des publics peu habitués à fréquenter les bibliothèques ou éloignés de la lecture. C’est aussi une façon pour la Direction de la lecture publique et des bibliothèques (DLPB), qui chapeaute cette manifestation culturelle englobant les 5 territoires du département (Forbach/Saint-Avold, Sarreguemines/Bitche, Sarrebourg/Château-Salins, Metz/Orne et le Thionvillois), de dynamiser l’image de ces lieux culturels, notamment auprès des jeunes. Cette année encore, l’appel a été entendu puisque 114 des 156 bibliothèques du réseau de lecture publique mosellan ont répondu présentes. Vincent Bailly, parrain de la manifestation, fait partie des dessinateurs professionnels qui partiront à la rencontre du public. Le natif de Nancy a notamment mis en images le célèbre roman (adapté aussi au cinéma) de Joseph Joffo, Un sac de billes, paru en 2014 chez Futuropolis.

Comme l’an passé, les animations seront nombreuses (lire ci-dessous), confirmant le succès de cette opération qui a attiré près de 14 000 personnes en 2017. Le millésime 2018 aura vocation à sensibiliser un large public – des tout-petits aux personnes âgées – à la bande dessinée et à ses différents courants, avec un axe en particulier : raconter le monde. D’où l’intitulé de la thématique : la BD à l’image du monde.

Le choix de la bande dessinée n’est pas anodin dans la mesure où il fait écho au Festival BD, dont la 2e édition aura lieu du 8 au 10 juin au Château de Malbrouck à Manderen, situé dans la région de Thionville. L’évènement sera notamment l’occasion de découvrir l’exposition consacrée au mythique Journal Tintin (dont l’aventure a débuté à Bruxelles en 1946), inaugurée en avril 2018. Une cinquantaine d’auteursest attendue à ce rendez-vous parrainé par Jean-Claude Servais, alias Jicé, l’homme derrière la célèbre série Tendre Violette. La manifestation donnera notamment lieu à des conférences, mais aussi des échanges et des séances de dédicaces avec la cinquantaine d’auteurs annoncés.


AU PROGRAMME

Depuis le 26 mai et jusqu’au 1er juillet, les InsoLivres donnent lieu à une multitude d’animations (350) sur le territoire de la Moselle. À Créhange par exemple, le public pourra rencontrer l’auteure de bande dessinée et blogueuse Yatuu, qui travaille notamment sur la thématique du harcèlement, un sujet ô combien d’actualité. Dans le secteur de Sarreguemines-Bitche, les tout-petits auront notamment droit à des concerts illustrés. Dans le pays de Sarrebourg-Château-Salins, la BD partira à la rencontre des seniors, à travers un jeu de mémoire proposé par la bibliothèque d’Haselbourg, en partenariat avec un EHPAD (établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes). À Amnéville, le bande dessinée prendra une tournure musicale grâce à l’orchestre symphonique de la ville, qui mettra en musique les héros au cinéma. Enfin, à Thionville, c’est une balade contée, intitulée Murmures de bulles, qui permettra à des personnes en situation de handicap visuel de s’évader.

Pour la programmation détaillée des InsoLivres 2018 : 
www.moselia.moselle.fr