(© DR)
Le festival Printemps Musical organisé par le Luxembourg City Tourist Office met une nouvelle fois à l’honneur le jazz et les musiques du monde à travers neuf concerts hauts en couleurs, du 24 février au 21 avril au cœur de la ville de Luxembourg.

La 35ème édition du Printemps Musical de Luxembourg accueille comme il se doit l’arrivée des beaux jours avec une affiche internationale dédiée à la diversité des cultures et des genres musicaux. L’Abbaye de Neimënster, la salle Den Atelier et le Conservatoire de la Ville de Luxembourg accueilleront solistes talentueux et ensembles explosifs, mêlant au jazz et aux musiques du monde les influences de la pop, du rock ou du hip-hop : un grand melting-pot auquel nous sommes conviés.

Les Satin dolls de la chanteuse BJ Scott ouvriront les festivités le 24 février avec un concert dédié aux grandes dames du jazz telles que Nina Simone, Bille Holiday ou Dinah Washington, dont BJ Scott reprendra les plus grands standards. La chanteuse BJ Scott ouvrira le festival le 24 février avec un concert dédié aux grandes dames du jazz telles que Nina Simone, Bille Holiday ou Dinah WashingtonLe vétéran Billy Cobham se produira le 8 mars auprès du Luxembourg Jazz Orchestra, avec lequel il fera résonner les accents rock et funk expérimentés auprès d’Horace Silver, Kenny Burrel, Freddie Hubbard ou Miles Davis.

C’est un duo atypique qui prendra place à l’Abbaye de Neimenster le 10 mars : Belem est formé par Kathy Adam au violoncelle et Didier Laloy à l’accordéon diatonique. Avec le Quartz ensemble, qui intègre la sitar, le kanûn ou le théorbe, le groupe voyagera entre Orient et Occident. Le talent vocal de la norvégienne Rebekka Baken est lui aussi protéiforme : soul, funk, folk, country, blues…. elle fera la démonstration de son talent de conteuse le 14 mars à Den Atelier.

Place à un hip-hop mondial, conscient et connecté au monde avec Akua Naru ; sonorités et rythmes africains, influences du jazz, du blues et de la soul se croisent chez une chanteuse au sommet de sa maturité artistique. Le 23 mars, le duo formé il y a presque trente ans entre le guitariste israélien Gil Dor et la chanteuse Achinoam Nini, alias Noa, qui chante en six langues, notamment en anglais et en hébreu, dévoilera sa complicité exceptionnelle. Le 5 avril, Juan Garcia-Herreros, connu sous le nom de scène de Snow Owl, premier bassiste à décrocher un Grammy award, nous donnera un aperçu de la fusion opérée sur The Blue note, entre jazz, folk, soul, musique latino et rythmes africains, parsemée d’accords pop.

Une autre légende investira Den Atelier le 19 avril : le chanteur colombien Yuri Buenaventura. Il défend une nouvelle fois la diversité avec son dernier opus Paroles, où il adapte le répertoire populaire français, hommage à son pays d’adoption, associé au mambo et à la salsa. En clôture du Printemps Musical, Steve Gadd, surnommé par Chick Corea « maître du groove », après avoir joué auprès d’Eric Clapton ou James Taylor, laissera libre cours à ses penchants pour le jazz rock-fusion comme le répertoire pop. Une ouverture d’esprit musicale qui reflète idéalement l’esprit de ce Printemps Musical, nouveau voyage étourdissant et métissé.

Du 24 février au 21 avril à Luxembourg
Tagged