© L’Estrade

Patrick Weiten, le président du Département de la Moselle, est le nouveau président de l’établissement public d’aménagement (EPA) Alzette-Belval, depuis le 12 octobre.

Le règlement intérieur institutionnel de l’établissement public d’aménagement (EPA) Alzette- Belval prévoit que la présidence de son Conseil d’Administration soit assurée alternativement par les membres représentant le conseil départemental de Meurthe‐et‐Moselle, le conseil départemental de la Moselle et le conseil régional du Grand Est. Après Mathieu Klein, qui a présenté sa démission en juillet dernier puisqu’il est devenu maire de Nancy, Patrick Weiten, le président du Département de la Moselle, lui a succédé, courant octobre. L’Etablissement Public d’Aménagement Alzette-Belval est chargé de l’aménagement et du développement économique du territoire de l’Opération d’Intérêt National Alzette-Belval (OIN) portant sur les communes d’Audun-le-Tiche, Aumetz, Rédange, Russange, Boulange, Ottange-en-Moselle, Thil et Villerupt en Meurthe-et-Moselle. Développer l’habitat et les transports, et préserver l’écosystème font partie de ses enjeux prioritaires. Dans le cadre de ses projets, l’EPA va notamment mettre en œuvre une charte pour une économie circulaire et inclusive. Elle permettra d’intégrer des clauses d’insertion sociale dans ses marchés publics et d’encourager les principes de l’économie circulaire. La présidence mosellane de l’EPA devrait également faire avancer le Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) Alzette Belval, dont le Département de la Moselle est membre. Il planche sur le projet EDUCO qui propose de repenser l’offre scolaire à l’échelle franco-luxembourgeoise. Plus précisément, EDUCO étudie l’opportunité de créer un établissement franco-luxembourgeois (cité scolaire ou collège/lycée) répondant aux besoins actuels et futurs du marché du travail, de repérer et d’expérimenter des filières à développer dans les collèges et lycées du territoire.