(© Ludovic Descognet)

FESTIVAL AVENT SCÈNES

C’est le mariage de trois éléments qui a présidé à la naissance de la compagnie Bilboasso, fondée par Delphine Dartus et Hervé Perrin en 2006 : le feu, la musique et le tango argentin. A Fuego lento, qui signifie « à petits feux », est leur tout premier spectacle, un duo entre deux danseurs qui jouent avec le feu, avec l’attirance et la répulsion, courant toujours le risque de se consumer. « C’est un spectacle très brut, qui n’a quasiment pas évolué avec les années : il a jailli naturellement, et on l’aime comme ça, sourit Delphine Dartus. On apprécie d’y revenir car c’est un moment où l’on se retrouve, à deux. » Sur du mambo, de la chanson espagnole, de la musique classique (dont L’oiseau rebelle par Maria Callas) et un tango final « plutôt rock », les danseurs évoluent au son de la contrebasse et de l’accordéon, au milieu des flammes dévorantes, comme la passion ici attisée sans cesse. « Musicalement, on a plongé dans des répertoires assez décalés, explique Delphine Dartus. Le feu mène la danse et nous porte, avec ce couple qui va de plus en plus loin, se rapprochant de la flamme. » Après cette performance sensuelle fondatrice, la compagnie a réalisé Polar, inspiré par l’univers des films noirs, ou Le Bal des anges mettant en scène un amour vivace au-delà de la mort… et pense revenir à une forme plus simple et intimiste à l’image de A Fuego lento, où il s’agira de raviver la flamme d’un amour fatigué.

Le 12 décembre à 17h
place de la Comédie à Metz
www.bilbobasso.com