Vic-sur-Seille : Réalité virtuelle au musée Georges de la Tour © CD57 / F. Doncourt

Les sites Passionnément Moselle, gérés par le Département de la Moselle, ouvrent leurs portes gratuitement à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. L’occasion de (re)découvrir les lieux et leurs animations ainsi que des nouveautés en matière de numérique.

Portes d’entrée sur le patrimoine mosellan, les sites Passionnément Moselle proposent de découvrir les richesses culturelles et naturelles du département. Les Journées Européennes du Patrimoine y seront placées sous la thématique L’Art du partage. L’évolution muséographique et numérique sera l’une des nouvelles façons d’appréhender ces lieux de culture.

Ainsi, le Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion à Gravelotte dévoilera un parcours numérique où le visiteur suivra les pas de Lucien Pochon, habitant de Rezonville et témoin des combats. À travers une application pour tablette, son récit se développera au fil de quinze étapes où les portraits des officiers et les cartes d’état-major prendront vie. Un simulateur de canon Reffye, « le canon à balles », sera mis à disposition du public. L’application permettra également de plonger au sein du Panorama de Rezonville, peint en 1882 par Édouard Détaille, une œuvre qui n’a jamais été reconstituée depuis son démantèlement en 1896 ; c’est désormais chose faite grâce au numérique.

À la Maison de Robert Schuman à Scy-Chazelles, c’est l’histoire de la construction européenne et de la personnalité de l’homme qui prennent une nouvelle dimension grâce à une application, avec de nombreuses anecdotes et des documents inédits issus de la bibliothèque du musée. Le début du parcours numérique se tient dans une salle où est reconstituée celle du Quai d’Orsay où fut prononcé en 1950 le discours fondateur de Robert Schuman. Le Père de l’Europe y apparaît en hologramme. Robert Schuman apparaît ensuite en réalité augmentée assis à son bureau. La visite s’achève dans la chambre où celui-ci s’est éteint, un authentique téléviseur d’époque servant de support à un reportage de 1963 sur sa disparition.

C’est une véritable immersion que propose le Musée Georges de La Tour à Vic-sur-Seille : un casque de réalité virtuelle vous permet de littéralement évoluer dans les œuvres du peintre. L’ARTelier de Georges reconstitue l’atelier du peintre où vous pouvez plonger au cœur de cinq œuvres : Le Tricheur à l’as de trèfle, La Diseuse de bonne aventure, L’Apparition de l’ange à Saint-Joseph, La Madeleine pénitente et Le Nouveau-Né. Avec la possibilité d’effectuer des focus sur les tableaux, enrichis d’explications, les techniques du maître du clair-obscur n’auront plus de secrets pour vous.

Dernière nouveauté, l’animation escape game au Château de Malbrouck, jeu consistant à « enfermer » un certain nombre de joueurs (ici une dizaine maximum) pour leur soumettre des énigmes afin de s’échapper des lieux. Toute une atmosphère sera recréée autour de l’album de bande-dessinée La Grande Menace de Jacques Martin, pour permettre aux participants de faire fonctionner leurs méninges et leur imagination. Accueillis dans la Tour du Rocher Chauve, ces derniers devront déjouer les pièges d’Axel Borg, le méchant des aventures de Lefranc. Une aventure sur réservation uniquement, dont le thème fait écho à la grande exposition visible jusqu’au 30 novembre au Château de Malbrouck consacrée aux 70 ans du Journal Tintin.

Par ailleurs, visites guidées et rallyes pour les plus jeunes se tiendront aux Jardins Fruitiers de Laquenexy, tandis qu’au Parc Archéologique Européen de Bliesbruck-Reinheim se tiendront concerts, reconstitutions et présentation de nouvelles pièces. Le fourmillement sans cesse changeant du Domaine de Lindre se dévoilera aussi bien à l’extérieur qu’au sein du pavillon où se tient l’exposition interactive La Vie au cœur des étangs. Une offre de découvertes diverses, ludiques et pédagogiques, à explorer à l’occasion de ces Journées Européennes du Patrimoine.

Les 15 et 16 septembre sur les sites Passionnément Moselle
www.mosellepassion.fr