Depuis mars dernier, c’est la trajectoire choisie par Jérôme Marczak, qui exerce ce métier depuis une quinzaine d’années. Présent en Moselle et en Meurthe-et-Moselle, ce jeune chef d’entreprise juge cette nouvelle orientation très gratifiante car davantage centrée sur l’humain.
Jérôme-Marczak-(©-Mensuel-L'Estrade)

Opticien à domicile, Jérôme Marczak propose les mêmes prestations qu’une enseigne traditionnelle (© Mensuel L’Estrade)

« Jérôme Marczak, mon opticien à domicile. » Après avoir dirigé plusieurs magasins, créé sa propre enseigne, ce natif de la Meurthe-et-Moselle a décidé, en mars dernier, de donner une nouvelle impulsion à sa carrière. Exit les commerces et les clients qui viennent dans votre magasin. Les rôles ont été inversés. Le spécialiste, qui intervient uniquement en Moselle et en Meurthe-et-Moselle, a la ferme intention de faire son trou dans ces deux départements, avec toute la patience que ce genre de projet implique. Jérôme Marczak a horreur de la routine et confesse avoir vécu ce nouveau départ comme une véritable bouffée d’oxygèneEn d’autres termes, pas question de brûler les étapes ou de pêcher par trop d’ambition. Le jeune chef d’entreprise n’en est pas dépourvu pour autant, n’excluant pas, par exemple, d’embaucher un salarié si les choses devaient bien tourner, mais il reste prudent à l’entame de cette aventure. Ce gestionnaire dans l’âme, qui a horreur de la routine, confesse avoir vécu ce nouveau départ comme une véritable bouffée d’oxygène. « Aujourd’hui, j’ai vraiment l’impression de faire mon métier. Je trouve cette activité extraordinairement gratifiante », glisse-t-il en repensant à toutes ces offres commerciales qui ont pris le pas sur l’humain selon lui.

Seul à la barre de sa SAS (société par actions simplifiées), Jérôme Marczak partage son temps entre les déplacements et la préparation des montures, sans oublier le volet administratif, incontournable. Doucement mais sûrement, le rythme est devenu plus soutenu, à la faveur d’un bouche-à-oreille plutôt encourageant. Ses « tournées » le mènent chez des particuliers, mais aussi sur leur lieu de travail, dans des hôpitaux ou encore dans des maisons de retraite. Les personnes âgées constituent d’ailleurs une bonne partie de sa clientèle, au même titre que les handicapés. Des personnes limitées dans leur déplacement, parfois confrontées à l’isolement, et qui apprécient d’autant plus cette visite synonyme de contact. « Beaucoup ne comprennent pas que ce service n’ait jamais existé avant », sourit l’intéressé, qui insiste sur la dimension sociale de sa nouvelle fonction. « Le relationnel est très important, on est presque dans le paramédical. Si on n’a pas cette fibre, autant arrêter tout de suite », poursuit-il. « On est un peu comme le médecin de famille qui se déplace à la maison. Il y a un vrai rapport humain qui s’instaure, car vous rentrez dans l’intimité des gens, vous n’êtes plus dans un magasin… »

Ce qu’il propose ? Les mêmes prestations que dans une enseigne traditionnelle, à savoir la préparation et le réglage des montures et la vérification des corrections, mais aussi la gestion des prises en charge de la Sécurité sociale et des mutuelles… Le choix des modèles est tout aussi varié, avec quelque 350 paires à disposition, jusqu’aux lunettes de soleil, toutes de fabrication française, comme les verres au passage. « Beaucoup ne comprennent pas que ce service n’ait jamais existé avant »Cerise sur le gâteau : Jérôme Marczak peut aussi se déplacer le dimanche, sans conséquence sur la facturation. « C’est gratuit, précise-t-il, tout comme la vérification de la correction. » À l’aise dans ces nouveaux habits, cet opticien mobile a l’air d’avoir trouvé la bonne monture sur le plan professionnel. « Aucun jour ne se ressemble et je fais de belles rencontres », renchérit-il, précisant au passage que ses 15 années d’expérience lui ont été d’un grand secours, « notamment dans la capacité d’analyse ». Après avoir pris un bon départ, cet homme de défis est désormais déterminé à maintenir la bonne cadence dans cette course qui a tout de l’épreuve d’endurance. Mais avec le sentiment de se sentir utile en bandoulière, la motivation se trouve plus facilement. 

www.jm-opticdomicile.fr
03 87 37 19 20