(©DR)

L’’édition 2016 du festival Touch of noir, organisé par l’Opderschmelz de Dudelange, mixe différentes disciplines artistiques pour lever le voile sur des créations mettant en scène le noir sous toutes ses formes. La compagnie TDP proposera une adaptation de la pièce engagée Hotel Palestine de l’allemand Falk Richter en 2004, basée sur le bombardement de cet hôtel de Bagdad en 2003 par les troupes américaines alors qu’il abritait des journalistes étrangers. En résulte une œuvre violemment polémique sur le double langage de la diplomatie américaine et la manipulation des médias.

Steve Kaspar et Natasa Grugovic présenteront leur création audiovisuelle Ooh ooh chapitre 2, Uncanny Valley, à mi-chemin entre la poésie sonore et le ciné-concert sur fond de musique de chambre, électro-acoustique et électronique. Trois concerts sont également à l’affiche de Touch of noir cette année avec des propositions plus qu’alléchantes. Le quartet de Nils Petter Molvaer, figure d’un jazz scandinave évocateur et minimaliste entrechoquant jazz et musiques électroniques, sera présent, ainsi que le groupe d’Hugo Race, membre fondateur des Bad seeds, aux côtés d’un trio mené par Michel Prins. Enfin, le fougueux saxophoniste James Carter livrera un hommage à Django Reinhardt en mode soul et funky, accompagné de Gerard Gibbs à l’orgue Hammond et d’Alex White à la batterie.

Du 10 au 27 octobre à l’Opderschmelz de Dudelange
www.opderschmelz.lu