(©DR)

Les villes qui ont adopté le téléphérique ou y songent, sont de plus en plus nombreuses. Dans la Grande Région, un tel projet a été évoqué entre la gare et le Kirchberg, mais pour l’heure il n’a été retenu. À Nancy, on en parle aussi. Rien de décidé ou d’acté. Mais l’idée refait surface (un tel projet avait déjà été évoqué en 2013) à l’heure où la métropole du Grand Nancy planche sur le remplacement de son tram qui est annoncé pour 2022.

Christophe Choserot, maire de Maxéville, vice-président aux études de renouvellement de la ligne 1, a confirmé que cela faisait partie des options possibles. Ce téléphérique n’est pas destiné à remplacer le futur tram mais viendrait en complément. Il serait installé entre le vélodrome et le CHU, là où le tram, justement risque fort de peiner, la route affichant alors 12% de dénivelé. Et comme entre le vélodrome et le CHU, il y a très peu de mouvement de voyageurs, pourquoi ne pas y aller tout droit par les airs. Le renforcement des activités sur le plateau implique, de toutes manières, de développer les modes de transports publics.

Le téléphérique ne manque pas d’intérêt. Il n’empiète pas sur la route, le cadencement est assuré, il est silencieux, c’est plus écolo et la facture est plus légère lors de la construction comme de l’exploitation. Sur le papier s’entend puisqu’il faut bien placer des pylônes quelques parts et obtenir les autorisations de « survol », ce qui n’est pas gratuit. Et puis, pas certain que les riverains aient envie de voir défiler tout au long de la journée des wagons volants devant leur fenêtre ou au-dessus de leur tête.

Bref, mais on n’est pas encore à lever les yeux. Pour l’instant, c’est juste une idée, dans l’air. Pour alimenter les discussions, les décideurs Nancy peuvent se rapprocher de l’École d’architecture de Nancy puisque des étudiants ont planché sur un tel projet dans le cadre de leur participation au concours « Quand les transports s’envolent… » organisé par Construir’Acier visant à imaginer et à concevoir les éléments d’infrastructure d’une ligne de transport par câble aérien.