La Banque Populaire Lorraine Champagne et la Banque Populaire d’Alsace ont fusionné pour créer la BPALC. Une banque plus grande, plus puissante et plus proche de ses clients et sociétaires.
Carte des agences de la BPALC (© BPALC)

Carte des agences de la BPALC (© BPALC)

« Ce regroupement est né de l’ambition de créer une grande Banque Populaire forte et disposant d’une solidité financière capable de libérer de nouvelles forces de développement susceptibles d’encore mieux vous servir, malgré un contexte de contraintes réglementaires dont nous ne pouvons pas faire abstraction » indique Thierry Cahn, Président du Conseil d’Administration de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne (BPALC).

La Banque Populaire Lorraine Champagne et la Banque Populaire d’Alsace ont en effet acté leur fusion comme l’ont décidé les sociétaires courant novembre. « En regroupant nos forces, le futur ensemble pourra investir massivement dans un modèle de distribution aux meilleures normes actuelles de la profession en France et en Europe. Il nous mettra dans les meilleures conditions pour nous adapter à toutes les formes de la relation commerciale, notamment à l’arrivée en masse de la banque digitale dans notre quotidien » explique le Directeur Général de la nouvelle banque, Dominique Wein.

La BPLAC se hisse d’emblée au premier rang des Banques Populaires en région avec un portefeuille de 860 000 clients, un produit net bancaire de 570 millions d’euros, un capital détenu par 305 000 sociétaires alsaciens, lorrains et champenois. Si la montée en puissance est notable, la BPLAC revendique ses valeurs coopératives et ses racines locales. « Notre nouvelle banque, beaucoup plus grande, se voudra encore plus proche, plus alsacienne en Alsace, plus lorraine en Lorraine et plus champenoise en Champagne » précise Dominique Wein. Pour ce faire, la nouvelle entité s’appuiera sur un réseau de 272 agences et près de 3 000 collaborateurs répartis sur 9 départements.

« Ce projet de regroupement n’a aucunement l’ambition de lisser ce qui fait la richesse culturelle, socio-économique, historique, géographique de nos trois grandes régions que sont l’Alsace, la Lorraine et la Champagne, bien au contraire » confirme Thierry Cahn. 

Pour tout savoir sur la BPALC : www.bpalc.fr