Aumetz chevalement © DR

Immersion passionnante que celle proposée par le musée des mines de fer d’Aumetz, qui fête cette année le 30e anniversaire de son ouverture au public. On y revit le quotidien mais aussi le dur labeur de ces hommes appelés les gueules jaunes, à l’instar des gueules noires pour le charbon, qui s’en allaient extraire le minerai de fer à 200 mètres sous terre. La visite de la mine Bassompierre, complémentaire du site de Neuchef, permet à la fois de comprendre l’histoire des mines à puits à travers les époques et de découvrir les différents métiers exercés par ces forçats de l’ombre. La visite guidée de ce temple industriel fermé en 1983, qui comptait 800 ouvriers lors de la première descente en 1900, comprend notamment un accès au quai d’embarquement du personnel à la base du chevalement, l’unique vestige de cette époque révolue, mais aussi à la plateforme supérieure, située à 35 mètres de hauteur, de ce mastodonte inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. La forge ancienne et la salle de la machine d’extraction sont aussi au programme de cette incursion émouvante dans un monde méconnu fait de passion et de sueur.

www.musee-minesdefer-lorraine.com