Après Zapatistas, Pierre Place livre un nouveau récit ayant pour toile de fond, ou plutôt pour sujet, la révolution mexicaine. Car sous ses airs d’histoire de zombies exotique, Muertos relève plus de la chronique sociale que de la BD horrifique. Dans un Mexique où Zapata s’apprête à prendre les armes, bourgeois, contremaîtres et serviteurs font face à l’attaque des sanguinaires Calaveras. Dans un superbe noir et blanc tout en contrastes, l’auteur propose un road-trip haletant et bourré d’action tout en mettant en scène le bouleversement d’une hiérarchie sociale tyrannique en plein bouleversement, dont le groupe de survivants constitue un modèle réduit.

Aux éd. Glénat