SORTIE LE 16 SEPTEMBRE 2015

Si le film fait référence à des amours (tarifées), c’est surtout la vive polémique autour de Much Loved qui a retenu l’attention. Même le principal intéressé, le réalisateur Nabil Ayouch, a avoué qu’il ne s’attendait pas à un tel déchaînement de violence. Contraint de prendre des gardes du corps, après avoir reçu des menaces de mort, le cinéaste marocain a aussi vu son film être interdit dans son pays natal. Pour le royaume, il comporte « un outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine ». Projeté lors de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, Much Loved traite du problème de la prostitution à Marrakech à travers le portrait de quatre femmes. Loin de tomber dans le misérabilisme, le metteur en scène, pour qui ces prostituées sont « des guerrières, des amazones des temps modernes », dresse un portrait poignant de ces travailleuses du sexe. Avant de donner corps à son projet, il a indiqué avoir rencontré 200 à 300 jeunes femmes qui lui ont raconté leur vie, leur solitude et leurs blessures.