SUR CANAL+ MINI SÉRIE

2020 marquera l’entrée magistrale de Cate Blanchett dans le monde des séries (cette année, elle joue également dans Stateless). Dans Mrs. America, l’actrice se glisse dans la peau de Phyllis Schlafly. Si ce nom ne nous évoque rien, il est connu outre-Atlantique : Phyllis Schlafly est une militante conservatrice américaine notoire. Dans les années 1970, cette anti-féministe s’est battue contre l’adoption de l’Equal Rights Amendment visant à garantir l’égalité des genres dans la Constitution américaine. Elle a d’abord mené des combats politiques pour la course à l’armement des États-Unis face à l’URSS. Pour se faire une place dans l’univers très masculin de la défense nationale, elle n’hésitera pas à adopter une idéologie allant à l’encontre de l’égalité femme-homme. Face à cette anti-héroïne (que la série ne diabolise pas pour autant), on retrouve un camp féministe dont la cause est déjà fortement organisée : chaque épisode se focalise sur une activiste en particulier, telle que Gloria Steinem, célèbre journaliste promouvant le droit des femmes, ou Shirley Chisholm, la première femme afro-américaine membre du Congrès.