Fabienne-jacob (©DR)La narratrice de ce livre n’a pas d’âge. 15 ans, 27, 39, 61… Elle les a tous, le temps d’une journée. Le livre débute avec une femme seule face à son miroir qui se démaquille. Rien d’exceptionnel. Sauf qu’il est deux heures du matin, heure propice à se laisser traverser par les souvenirs et les pensées. Plutôt que d’écrire un récit chronologique, Fabienne Jacob se joue du temps pour opérer par petites touches, plus ou moins appuyées et sérieuses. Légères, parfois, comme de furtives émotions. Le récit est d’autant plus savoureux que la langue évolue, elle aussi, au fil des pages. C’est le cinquième livre de Fabienne Jacob, auteure née à Créhange, en Moselle.