S’il débute par un délicat brin de muguet et un jour férié, le mois de mai a pour particularité d’être riche en grands évènements historiques qui ont marqué l’histoire de France. Vincent Lanata les relate dans son livre Les jours de Mai qui ont fait l’histoire de France aux éditions Odile Jacob.

Un mois de mai resté célèbre ? Celui de … 68 ! Évidemment. Nul doute qu’il a marqué l’histoire de France mais c’est loin d’être le seul, le seul mois de mai à s’être illustré dans l’histoire, s’entend. C’est ce que révèle Vincent Lanata dans cet ouvrage : le mois de mai a vu se dérouler un grand nombre d’événements historiques. Pour ce faire gros zoom arrière pour évoquer l’élection d’Hugues Capet en mai 987, qui marque la naissance d’une dynastie qui a régné près d’un millénaire. Puis, l’auteur déroule. Il évoque l’assassinat d’Henri IV, en 1610, la Commune de Paris en 1871, la mort de Victor Hugo, en 1885, le génocide des Arméniens, en 1915, 1936 et le Front populaire. Plus proche de nous encore, le 1981, avec l’élection de François Mitterrand. Tous ces évènements, dramatiques ou heureux, puisés parmi une très longue liste, ont en commun le joli mois de mai. Cela dit, l’auteur ne se contente pas de les répertorier. Pour chacun des évènements évoqués, il en précise les tenants et les aboutissants. Il s’interroge, aussi, sur leur portée et leur « sens » au regard de l’histoire. L’ouvrage d’un peu plus de 300 pages, est d’ailleurs plaisant à lire car on y apprend assurément beaucoup. Vincent Lanata a été pilote de chasse, général d’armée aérienne puis chef d’État-major de l’armée de l’Air. De là lui vient, peut-être, ce goût de la précision et de la traque car pour dégotter certains de ces évènements il a fallu aller les « chercher » et les enrichir à coups d’archives. Après sa carrière militaire, Vincent Lanata a travaillé dans l’industrie, puis a œuvré en politique avant de se consacrer à la marche d’une entreprise de conseil.