En janvier, la Commission européenne a publié un manuel afin d’aider les autorités nationales et régionales à élaborer des stratégies et des projets d’intégration des migrants.

« Investir aujourd’hui dans les politiques d’intégration, c’est s’assurer que l’Europe restera demain une société prospère, solidaire et inclusive. La réalisation de cet objectif sera notre priorité pour les années à venir. Ce n’est qu’en réussissant l’intégration que nous pourrons faire de la migration une réelle chance pour tous, pour nos citoyens, pour les migrants et les réfugiés et, globalement, pour nos sociétés », souligne Dimitris Avramopoulos, commissaire pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, à l’occasion de la publication, par la Commission européenne, d’un « manuel » visant à aider les autorités nationales et régionales à élaborer des stratégies et des projets d’intégration des migrants.

Le manuel fixe cinq priorités pour des stratégies d’intégration à long terme globales et efficaces : l’accueil, l’éducation, l’emploi, l’hébergement et l’accès aux services publics. Il dresse la liste des questions les plus urgentes à résoudre au titre de ces cinq priorités et propose les mesures de soutien correspondantes, chacune d’entre elles étant associée au Fonds de l’UE le mieux adapté.

Par exemple, dans le domaine de l’éducation, différents Fonds de l’UE peuvent être utilisés conjointement pour faire des écoles des lieux plus inclusifs, dépourvus de toute ségrégation : des installations modernisées et accessibles peuvent être financées par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Le Fonds social européen (FSE) et l’AMIF peuvent soutenir l’organisation de formations spécialisées pour les éducateurs afin qu’ils soient mieux armés pour lutter contre le décrochage scolaire, tandis que le FEAD peut apporter une assistance matérielle aux étudiants dans le besoin.

« L’ambition de l’UE est de faire du défi migratoire une chance pour nos sociétés et nos économies. Ce manuel apporte une pierre à l’édifice ; il contribuera à l’intégration réussie des migrants au niveau local, avec l’appui de l’UE et de ses ressources », précise Corina Crețu, commissaire chargée de la politique régionale. 

Pour ceux qui souhaitent découvrir le document, il est disponible en ligne (en anglais) : ec.europa.eu