(© ONL)

À l’occasion de son 40ème anniversaire, l’Orchestre national de Lorraine vous propose, avec Opus 40, un programme entièrement choisi par les musiciens de l’orchestre, autour de le figure du héros. Celle du général romain Caius Marcius Coriolan tout d’abord, dont la vie passionna Beethoven. L’ouverture pour musique de scène qu’il composa en 1807 et baptisa du nom du général constitue, avec Egmont en 1810, où le compositeur narra le sacrifice du comte d’Egmont, son ouverture la plus célèbre. Dans Coriolan, la douceur, évoquant les prières des femmes, succède à la puissance représentant la volonté farouche du général. Le programme d’Opus 40 nous présentera également le poème symphonique Ein Heldeleben, une vie de héros, que Richard Strauss compose en 1898. Le jeune Strauss campe ici une figure héroïque qui n’est autre que lui-même, en une succession de tableaux comme autant de célébrations d’une écriture audacieuse, débutant par des accents martiaux pour s’achever sur des notes plus apaisées. La Symphonie n°8 de Schubert, dite Symphonie inachevée, à l’atmosphère tragique, est l’une des œuvres les plus fameuses de l’histoire de la musique. Composée en 1822, elle fait office de lien entre les œuvres de Beethoven et de Strauss. Opus 40 intègre la présence du Denis Clavier, premier violon supersoliste de l’Orchestre national de Lorraine. Il célébrera, aux côtés des autres musiciens de l’orchestre, un 40ème anniversaire où la musique et la passion seront les héroïnes principales. 

Le 23 avril – Grande salle de l’Arsenal
orchestrenational-lorraine.fr