(© G. Berger / CD54)
Depuis le lancement du service civique en 2011, le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle se mobilise pour proposer aux jeunes un engagement à valeur ajoutée.

« Nous sommes très satisfaits de la façon dont les choses se passent car notre approche est bénéfique et enrichissante pour l’ensemble des partenaires concernés : le Département, les jeunes que nous accueillons et les publics auprès de qui ils interviennent », souligne Antony Caps, vice-président du conseil départemental, délégué à l’éducation, à la citoyenneté et aux sports, à propos du service civique et de sa mise en oeuvre en Meurthe-et-Moselle.

Pour mémoire : le service civique est un dispositif national destiné aux jeunes de 16 à 25 ans qui choisissent de s’investir en faveur de la collectivité, pour une durée de 6 à 12 mois. La collectivité accueille actuellement près d’une centaine de jeunes. La moitié d’entre eux interviennent dans les collèges du Département pour favoriser le lien social entre collégiens ou mener des actions de sensibilisation en matière d’environnement. Les autres intègrent les différents services du conseil départemental, par exemple auprès des personnes âgées et des personnes handicapées.

« Chacun de ces jeunes est accompagné par un tuteur et a accès à des formations. Nous accompagnons également ceux qui veulent monter leur propre projet d’engagement citoyen, que ce soit à titre personnel ou pour leur avenir professionnel dans l’économie solidaire. Ils peuvent profiter de l’expérience du service civique pour affiner leur concept et le tester. Nous nous positionnons dès lors comme un tremplin », précise Antony Caps.

Ce tremplin s’appelle IDEE CAP, une pépinière de projets offrant de multiples services : ingénierie, formation, mise en réseau… Citée en exemple, cette expérimentation conduite depuis 2011 a enrichi la réflexion de l’Agence Nationale du Service Civique, qui a lancé le 24 mai dernier le « service civique initiative » sur la base de ce modèle.

Depuis juin dernier, les locaux du Département de Meurthe-et-Moselle abritent aussi l’antenne Grand Est de l’Institut de l’Engagement qui a pour mission d’accompagner les jeunes à l’issue de leur service civique : reprise d’études, création d’activité… Après Bordeaux et Grenoble, la Meurthe-et-Moselle est la 3e antenne régionale à s’implanter. Le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle a accueilli 500 jeunes en Service Civique depuis sa création, en 2011.