© CD54

Le Conseil départemental, pour qui le maintien à domicile des personnes âgées dans les meilleures conditions est une priorité, travaille à la professionnalisation de ce « beau » métier.

« C’est un beau métier porteur de belles valeurs humaines et de sens, qui a une véritable utilité sociale », souligne Annie Silvestri, vice-présidente déléguée à l’autonomie des personnes, au conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, à propos de la profession d’aide à domicile. Une profession qui recrute. En Meurthe-et-Moselle, près de 350 emplois sont à pourvoir rien que pour cette année. Compte tenu de l’évolution démographique et du nombre grandissant de personnes âgées désireuses de vivre chez elles le plus longtemps possible, les besoins vont aller crescendo. Mais de nombreux postes ne trouvent pas preneurs. Les difficultés de recrutement sont multiples. Le métier d’aide à domicile est exigeant. Il implique de la disponibilité, des aptitudes physiques, de nombreux déplacements, le sens des responsabilités. Les clichés ont également la dent dure. L’image de l’aide-ménagère est encore tenace même si la profession a profondément évolué. « Le métier d’aide à domicile, c’est aujourd’hui à 75 % l’accompagnement des personnes pour la réalisation des gestes quotidiens : se lever, faire sa toilette, préparer un repas, manger, avoir un change, sortir », indique Jean-Marc Lucien, directeur de l’ADMR 54, un réseau associatif qui emploie 1.150 aides à domicile dans le département. Le « Vivre chez soi » étant l’un des axes majeurs de son « Schéma Autonomie », le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle travaille à la professionnalisation du métier d’aide à domicile, en collaboration avec les structures d’aide à domicile conventionnées. « L’ambition est de susciter des vocations et de parfaire les conditions d’exercice de la profession. L’une de nos priorités est de mieux accompagner les aides à domicile, dans leur quotidien. Cela passe par de la formation mais également des modes de fonctionnement plus collaboratifs, favorisant le travail d’équipe », précise Annie Silvestri. Au titre de sa politique Autonomie et dans le cadre de la gestion de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), le Département consacre chaque année plus de 40 millions d’euros au maintien à domicile. Une implication qui n’est pas sans effet sur l’emploi : 6 000 personnes travaillent dans ce secteur, en Meurthe-et-Moselle.

Vous souhaitez devenir aide à domicile ?
Voici les associations, conventionnées avec le Département à contacter :
ADMR : www.admr54.fr 
ADAPA 54 : www.adapa54.fr
Esprit-tranquille : www.esprit-tranquille.info
AVAD-Assistance Vie A Domicile : 03.83.45.14.14
GIHP : www.gihplorraine.fr
Ville et Services : www.ville-et-services.com
Adapah Nord 54 : www.adapah54.fr
Carmi Est : 03 87 29 37 00
CCAS de Pont-à-Mousson : www.ville-pont-a-mousson.fr – ccas.pam@wanadoo.fr