(©DR)

SPÉCIAL PUZZLE À THIONVILLE

La création de l’artiste français Guillaume Marmin, commandée par la biennale SRTP d’Eindhoven en 2015 et baptisée Hara (« ventre » en japonais) s’articule autour d’un cœur prenant diverses formes géométriques et autour duquel viennent danser des fulgurances lumineuses, comme les rayons d’un soleil dessinant des formes sur les surfaces environnantes. L’immersion visuelle dans laquelle nous plonge Hara est renforcée par la création musicale de Fred Marolleau, composée de nappes électroniques où résonne le violon de Christelle Lassort. Couleurs, sons et lumières nous invitent à un instant contemplatif et captivant.

Du 1er octobre au 12 novembre, salle d’exposition
www.guillaumemarmin.com